www.archive-org-2012.com » ORG » F » FAMAFRIQUE

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 5 . Archive date: 2012-11.

  • Title: famafrique, le site web des femmes d'Afrique francophone, à propos
    Descriptive info: .. FAMAFRIQUE.. Famafrique.. Rôle citoyen des jeunes.. Women and Relgious Oppression.. Woman as Seen.. Women Pushing the Boundaries.. d'autres sites pertinents:.. Bhia.. org.. Safemotherhood.. West Nile Virus.. Le logo de famafrique combine une représentation traditionnelle de la fertilité en Afrique de l'Ouest et le symbole international des femmes, rappelant l'appartenance des femmes africaines à la communauté mondiale, solidaire dans le respect de la diversité des richesses culturelles régionales.. famafrique a été créé en 1999 par ENDA-SYNFEV (Environnement et Développement du Tiers-Monde, Synergie Genre et Développement , Dakar (Sénégal), dans le cadre du projet "Inforoutes au féminin pour l'Afrique francophone" mené avec le soutien du Fonds Francophone des Inforoutes (Agence Internationale de la Francophonie).. C'est un site web qui offre de l'information à l'intention des femmes d'Afrique francophone actives pour promouvoir le développement durable et l'égalité des relations de genre.. Il veut renforcer la visibilité et les capacités d'action des organisations de femmes actives dans la sous région pour la promotion du développement durable, l'égalité de genre et la paix, et assurer que les contributions et les principales informations utiles aux femmes du monde francophone, notamment en Afrique, soient disponibles en français sur les inforoutes - les autoroutes de l'information.. Ce site simple, convivial, d'accès  ...   soutien de l'Association Mondiale pour la Communication Chrétienne (WACC).. Sa mission est de faciliter la concertation entre les organisations de femmes et de la société civile et l'ensemble des acteurs du secteur des TIC pour promouvoir l'égalité de genre, la paix et le développement dans la Société nationale, africaine et mondiale de l'information.. La mise en oeuvre de son plan d'action 2003-2005, en perspective du Sommet Mondial sur la Société de l'Information, a bénéficié de l'appui de diverses organisations.. Programme exploratoire centré sur l'Afrique francophone, 2007-2009.. En termes de visions, de politiques et de pratiques de développement, les institutions se sont, depuis 45 ans, principalement consacrées aux dimensions collectives , communautaires et/ou institutionnelles du développement, occultant largement les personnes (les femmes et les hommes).. Mais les paradigmes fondateurs des politiques et pratiques du développement ont maintenant largement évolué.. La planétarisation de la mondialisation libérale nécessite de réinterroger ces théories, pour examiner la place à réserver à d'autres composantes du développement, notamment le développement personnel.. S'en abstenir, par habitude ou par crainte, pénalise une innovation/adaptation/évolution, nécessaire tant pour les personnes que pour les institutions.. Tel est le chantier que l'équipe SYNFEV, en liaison avec le Secrétariat Exécutif de ENDA, entend explorer dans les années à venir..

    Original link path: /
    Open archive

  • Title: Contribution des TIC à l'abandon de l'excision en Afrique francophone
    Descriptive info: Contribution of ICT to the abandonment of FGC in Africa Francophone Youth Citizen Role.. Un projet de recherche réalisé grâce à une subvention du.. Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI, Ottawa, Canada).. Contribution des TIC à l'abandon de l'excision en Afrique francophone, Rôle citoyen des jeunes.. Contexte et problématique.. Contexte.. Les deux problématiques MGF et TIC.. posent chacune mais séparément - des.. questions de développement humain durable.. y compris en termes de relations de genre.. Elles ont donné lieu à nombre de recherches, mais aucun travail n'a jamais été mené pour savoir de quelle manière ces.. deux thématiques s'articulent.. ou pourraient le faire pour se renforcer l'une l'autre, afin d'atteindre leur objectif commun mieux et plus rapidement : le développement humain durable pour touTEs, y compris en termes de participation citoyenne.. C'est le défi que veut relever le présent projet.. Malgré la persistance et l'ampleur des interventions, la.. prévalence.. des MGF reste élevée.. L'évaluation des stratégies d'intervention sur le terrain et des politiques de substitution à la pratique est en cours alors que l'impact de la criminalisation juridique de l'excision, ni les effets probables du.. changement d'échelle.. des politiques,.. induites par l'harmonisation africaine des législations ou la mise en œuvre locale des politiques nationales.. Certains domaines sont encore relativement délaissés, telles que la nature des relations entre.. MGF et citoyenneté.. , ou encore la possible.. participation des jeunEs.. aux politiques publiques ou communautaires de prévention de l'excision.. L'écart entre les politiques.. "au sommet" (nationales et régionales) et les politiques "à la base" (locales et communautaires) n'a pas été pris en compte.. La marginalisation des jeunes.. hommes et femmes, non seulement dans le processus de prévention de l'excision mais aussi, plus largement, en termes de droits de la reproduction, de sexualité et d'alliances communautaires, y compris en termes de.. participation citoyenne à la décision.. , est malheureusement évidente.. Les incidences de.. l'invisibilité des jeunes hommes et femmes dans les politiques.. de prévention n'ont pas été mesurées, notamment en termes de.. perpétuation des inégalités de genre.. Très peu est connu sur l'intérêt que portent les jeunes hommes et femmes à la pérennité ou à la disparition de l'excision, à l'intégration de cette question dans leurs préoccupations spécifiques et à leur disposition à y jouer un rôle actif.. Ignorer leur possible rôle dans la prévention de l'excision permet difficilement d'espérer d'un possible et significatif.. recul de la prévalence.. chez les nouvelles générations, ni de l'enclenchement d'un.. effet démultiplicateur.. Le.. rôle spécifique des jeunEs comme acteurs émergents de la société de l'information.. n'est pas pris en considération dans le cadre de la lutte contre l'excision, y compris en termes de promotion de l'égalité de genre.. Les impacts sociaux de cette.. révolution, en termes de rapports de pouvoir.. social, citoyen et de genre, devraient être analysés et exploités.. Problématique.. L'impact incertain de 20 ans de politiques contre les MGF.. Les institutions internationales engagées dans la lutte contre l'excision (UNICEF, OMS, etc.. ) estiment qu'actuellement.. 100 à 132 millions.. de filles et de femmes dans le monde ont subi une forme ou une autre de mutilation sexuelle.. Il y a 15 ans, l'estimation portait sur 60 à 80 millions de personnes.. Chaque année, les mêmes sources estiment que 3 millions de filles supplémentaires connaissent le même sort, contre 2 millions il y a quinze ans.. La plupart d'entre elles vivent dans.. 28 pays africains.. de la ceinture sud-saharienne, un plus petit nombre vit au Moyen-Orient et dans des pays d'Asie.. Les migrations de population expliquent qu'on en trouve de plus en plus dans les autres régions du monde.. Les avis divergent sur.. l'ampleur du recul.. de la pratique de l'excision durant les vingt dernières années : UNICEF estime que l'abandon de l'excision chez les générations jeunes est net et général dans la quasi-totalité des pays.. Par contre, Population Reference Bureau l'évalue à quelques pour-cent seulement.. Les deux sources s'accordent pour estimer que le déclin de l'excision se manifesterait de préférence dans les milieux urbains, davantage éduqués, et jouissant de revenus plus importants.. Comment concilier ces conclusions avec celles qui annoncent, sans souvent le justifier, le doublement en quinze ans du nombre global de femmes excisées et à risque de l'être dans le monde ? Comme le résume Population Council : "En dépit de son enracinement culturel, et même sans intervention ciblée, on observe un progressif abandon dans nombre de pays.. Le défi est d'identifier des approches propres à en accélérer le déclin".. L'Afrique de l'Ouest.. est l'un des deux principaux foyers de l'excision dans le monde, l'autre étant centré sur l'Afrique du Nord-Est.. Les pays francophones les plus touchés sont la Guinée, le Mali et le Burkina Faso, ainsi que la Mauritanie, la Côte d'Ivoire, le Sénégal et le Bénin.. La pratique de l'excision proprement dite (c'est-à-dire hormis l'infibulation) y touche la quasi majorité des.. populations nationales, ou de certaines zones ou ethnies nationales.. Les MGF sont-elles des pratiques positives ou néfastes ? L'alerte lancée dans le contexte du mouvement féministe international assimilait l'excision à une pratique barbare.. Rapidement, les africaines ont manifesté leur engagement à traiter elles-mêmes de la question dans le cadre de leur propre.. revendication identitaire et culturelle.. L'action endogène s'est fédérée à partir de 1984, à partir du monde médical et des organisations non gouvernementales, autour du.. Comité Interafricain de Lutte contre les Pratiques Traditionnelles Néfastes.. , qui agit en coordination avec les pouvoirs publics et l'appui de nombreuses organisations de la société civile, pour promouvoir.. la santé des femmes et des enfants.. Ces actions de prévention mettent l'accent sur.. l'information des groupes organisés.. (groupements féminins, leaders civils, religieux, et d'opinions), praticiens (personnels de santé et exciseuses).. Les principaux(les) concernéEs (les jeunes hommes et jeunes filles) ont presque toujours été davantage considéréEs comme bénéficiaires ultimes des actions de prévention, plutôt que partenaires directs de ces actions.. La problématique s'est ensuite développée sous le signe de la lutte contre la.. violence et la promotion des droits humains.. , dans le fil des diverses conférences internationales et régionales.. Outre qu'elle est une violation du droit à la santé (voir Annexe), l'excision est assimilée à.. la torture et à un traitement cruel, inhumain et dégradant.. dont les personnes doivent être protégées par l'action publique.. Les raisons avancées pour justifier l'excision sont basées sur.. l'ignorance et la pression sociale.. L'excision est particulièrement combattue au nom des.. droits de l'enfant.. , qui doit avoir la possibilité de se développer physiquement à l'abri de toute forme de cruauté.. Les parents n'excisent pas leurs filles.. par malveillance.. , mais dans.. leur intérêt,.. en termes de valorisation personnelle et sociale, afin d'assurer leur.. capacité au mariage.. Par contre, les opposants à l'excision considèrent l'enfant comme une victime qui n'a pas capacité de donner son.. consentement valide et éclairé.. et n'est pas en mesure de pouvoir ni de savoir le refuser.. L'analyse féministe fait valoir que l'excision constitue la négation de.. l'intégrité sexuelle et corporelle.. de la femme et de la jeune fille : c'est une violence contre la sexualité, le déni aux femmes.. du droit à contrôler leur propre corps.. , et la perpétuation d'une vision sociale patriarcale qui considère comme.. immoral voire socialement nocif.. le désir sexuel de la femme, à la différence de celui de l'homme.. Discrimination fondée sur le sexe, l'excision apparaît alors comme contrevenant au.. droit à la libre citoyenneté.. Eduquées dès leur plus jeune âge à.. valoriser les rôles de genre assignés aux femmes,.. rôles qui relèvent principalement de la sphère du privé au détriment du domaine public, les filles et jeunes femmes n'ont pas le.. réel pouvoir de faire respecter leurs droits personnels par leur communauté.. , y compris à long terme.. Des cas de filles ayant échappé dans leur jeunesse à l'excision mais contraintes de s'y plier sous peine de répudiation, au moment du mariage, ont été rapportés.. En présence des.. détenteurs du pouvoir communautaire et politique, la participation des jeunes filles aux processus de renonciation collective.. à l'excision est marginale ,.. Les.. jeunes hommes,.. tout autant qu'elles.. dépourvus d'informations.. saines et fondées sur la question de l'excision, ses risques et son utilité, sont trop souvent.. déresponsabilisés.. dans ce débat généralement considéré comme "une.. question de femmes.. ".. Ils se plient aux.. normes communautaires.. et/ou s'en désintéressent, alors même qu'ils pourraient facilement jouer un.. rôle décisionnel ou d'influence important,.. s'ils savaient et/ou pouvaient.. utiliser les instruments juridiques.. maintenant mis à leur disposition pour s'opposer à la pratique et, comme leurs compagnes, bénéficier d'outils, d'informations et de services destinés à les appuyer dans ce sens.. Dans le domaine de l'excision, aucune action n'a jamais tenté systématiquement d'associer les jeunes hommes et jeunes femmes, afin que l'instauration d'un dialogue permette la.. transformation des relations de genre.. vers davantage d'égalité, au sein des générations montantes.. La plupart des.. jeunes garçons.. , convaincus que l'excision est "une affaire de femmes",  ...   de se résorber.. En.. articulant les politiques de lutte contre l'excision sur les politiques de citoyenneté.. , tant au niveau central que local, au sommet qu'à la base, on peut installer les conditions d'un développement humain durable, et directement ou indirectement contribuer à atteindre cinq des huit.. Objectifs du Millénaire pour le Développement.. On peut s'interroger sur l'impact de la somme d'efforts investis dans la recherche, les actions politiques et les interventions de terrain, depuis une vingtaine d'années et de l'impact, durant la même période de l'évolution concomitante du.. contexte global.. Quels.. facteurs d'innovation.. pourraient-ils être associés aux politiques de lutte contre l'excision, pour affermir l'impact de celles-ci ?.. Les TIC, un enjeu de développement.. La problématique de la contribution des TIC au.. processus de développement.. en Afrique a été formulée depuis 1996 (Initiative AISI ), réitérée lors de la conférence Bamako 2000 , et développée tout au long du processus du Sommet Mondial sur la Société de l'Information.. On attend d'elles qu'elles permettent non seulement le développement économique, mais aussi.. social, citoyen, collectif, démocratique, personnel,.. principalement en termes de droits à l'information, à.. l'expression, et à la communication, favorisant l'expression et la protection des droits de la personne.. dans une société démocratique et durable.. Les TIC peuvent constituer autant d'outils de communication sociale pour le changement et ont été utilisées pour promouvoir le.. changement des comportements et pratiques.. en termes de pratiques sexuelles ou de protection contre le VIH/SIDA : Portail Internet du Réseau Infojeunesse , Réseau électronique Sida Afrique , Punto J , campagne Stop Sida.. Quelques applications ont été produites sur la question de l'excision (pages web, quelques CD-ROM), principalement à visée institutionnelle et dans des formats et des langues qui ne les rendent pas appropriables par les communautés excisantes des pays d'Afrique de l'Ouest francophone, ni par les jeunes.. Pourtant,.. utiliser stratégiquement les TIC.. , en y associer activement les jeunEs, permettrait de franchir un pas décisif dans la prévention de l'excision, de diffuser le savoir et l'information, de promouvoir les échanges, la communication et l'intégration, dans des langues, des formats et des applications pertinentes pour les communautés, tout en.. renforçant leurs capacités de participation citoyenne.. Mais les besoins des jeunEs des communautés excisantes en termes de TIC sont très peu connus et donc loin d'être satisfaits correctement.. Faute de réponses adaptées, les jeunes se rabattent souvent sur des.. contenus préjudiciables à l'égalité des relations de genre.. L'évaluation de.. l'impact des expériences d introduction et d appropriation des TIC dans les communautés défavorisées.. insiste sur le fait que les changements dépendent du d.. egré de participation communautaire, de l'implication de champions et de leur inscription dans la durée.. En permettant de.. fournir des informations.. et.. contrer la désinformation.. , de créer des.. groupes d'échange, de défense et de pression.. ,.. par la mobilisation, la mise en réseau et le renforcement des capacités locales, d'assurer une plus grande liberté d expressio.. n, les TIC permettent de changer les attitudes et d'influer sur les comportements par.. l éducation à distance et par les pairEs,.. et peuvent être un outil de communication efficace.. Certes, les.. communautés excisantes,.. en d'Afrique de l'Ouest francophone, sont, de manière générale, en marge du développement, et se situent du.. mauvais coté de la fracture numérique.. : davantage analphabètes, pauvres, mal desservies en moyens, infrastructures et équipements de communication, peu ouvertes à l'innovation, peu associées aux décisions.. Par contre, les.. facteurs de marginalisation bouleversent pour une part ceux des communautés traditionnelles.. : ainsi les femmes sont marginalisées dans les deux cas, mais,.. en termes de TIC, les générations jeunes sont généralement mieux placées que les aînés.. Les jeunEs, et en particulier les jeunes femmes sont les grands.. gagnantEs de la révolution numérique.. , y compris en termes de relation de genre : ils/elles et devraient, pour cette raison, être activement associéEs, sous le signe des TIC, à la lutte contre l'excision.. A partir d'une situation encore récemment caractérisée par la pénurie,.. le rythme de pénétration des TIC.. dans les pays d'Afrique francophone, est dorénavant relativement soutenu , notamment en termes de.. téléphonie publique, d'accès communautaire, de connectivité à Internet,.. et, de manière spectaculaire, de.. téléphonie mobile.. Les communautés excisantes, souvent les plus reculées, sont de plus en plus touchées par la révolution numérique, notamment au travers de leurs populations jeunes.. Outre les difficultés de connectivité, d'autres.. handicaps limitent actuellement l'apport des TIC à la lutte contre les MGF.. Les applications de TIC répondant aux besoins des communautés reculée.. s proposent peu de contenus appropriés, et dans des formats adéquats, sur les droits de la personne, de la reproduction, de la santé, de la sexualité saine et sur les MGF.. De nombreuses.. applications fonctionnelles.. pourraient être envisagées parmi les.. diverses solutions techniques possibles.. , tout en tenant compte des contraintes de connectivité limitant l'usage des TIC par les communautés excisantes.. Chacune présente ses propres avantages et inconvénients, tant du point de vue technique, que de son utilité personnelle, communautaire et citoyenne.. L'important n'est pas d'en dresser ex-cathedra une liste exhaustive, mais de.. déterminer, avec les jeunEs, en concertation.. avec leurs partenaires de la communauté, lesquelles seraient, dans leur contexte spécifiques, les mieux indiquées pour fournir.. quel contenu en quel format, et à quelles fins de développement, tant citoyen que communautaire, individuel et personnel, y compris en termes de relations de genre, et de participation au processus d'intégration africaine.. Jeunesse et citoyenneté.. La question de l'excision est restée marginale dans les grandes problématiques de développement qui ont pris de l'ampleur durant la même période : les.. relations entre MGF et citoyenneté.. ont été peu explorées.. Si l'excision, bien que relevant de la sphère du privé, voire même de l'intime, est une atteinte au.. droit des femmes à leur intégrité corporelle.. , elle relève du domaine des politiques publiques.. A ce titre, elle doit être interrogée en termes de.. citoyenneté et de participation à la négociation collective et à la prise de décision.. Si les politiques de lutte contre l'excision n'ont pas réussi, en l'espace d'une génération, à mettre fin à la pratique, c'est peut-être parce qu'elles sont encore trop limitées à l'action politique publique au ".. sommet.. ", et pas suffisamment à la coordination d'actions politiques populaires,.. "à la base".. Jusque là, le plaidoyer, les informations, les stratégies ont principalement ciblé les institutions et acteurs les plus immédiatement identifiables : les législations nationales, les institutions et organisations nationales, les leaders civils, politiques, locaux, religieux qui détiennent formellement la.. capacité de négociation et le pouvoir de décision.. Par contre, ce n'est que récemment que l'accent à été mis sur les.. acteurs et les mécanismes communautaires endogènes.. de négociation et de décision, tels que les réseaux intercommunautaires et lignagers.. jeunEs.. , catégorie unique du point de vue de la.. tranche d'âge, mais duelle.. du point de vue des spécificités de.. genre.. , sont.. largement ignoréEs des politiques de prévention,.. tant formelles que communautaires, alors même qu'ils/elles sont les premierEs concernéEs.. Assurant actuellement la relève des générations, y compris en termes de citoyenneté, ils/elles peuvent être d'importantEs acteurEs de changement, et disposent pour cela de facilités et d'outils spécifiques à leur tranche d'âge.. Les.. jeunes femmes.. sont davantage encore marginalisées.. Elles sont les principales concernées par la pratique des MGF et ses risques, elles sont l.. 'objet des relations lignagères.. d'échange qui fondent les relations intercommunautaires, elles mettent au monde la nouvelle génération de fillettes qui sera à risque d'excision.. Et elles sont totalement.. démunies de tout pouvoir d'information, d'expression, de communication, de décision et de contrôle.. sur leurs propres corps et celui de leurs filles nées ou à naître, face aux impératifs qui leurs sont signifiés par leurs divers représentants.. La situation peut être plus difficile encore pour celles des jeunes femmes qui ont bénéficié, individuellement, des politiques de prévention, et qui n'ont pas été excisées.. Parvenues à l'âge d'entrée sur le "marché matrimonial", celles qui sont destinées à être mariées dans des communautés qui n'ont pas renoncé à l'excision sont dans une.. situation à risque de rupture sociale.. : ne seront-elles pas dans l'obligation de se faire exciser si leur belle famille l'exige ? Pourront-elles protéger leurs propres filles à naître de l'excision ? Sur quel.. appui communautaire ou institutionnel.. pourront-elles compter ? Pourront-elles faire figure de.. modèle.. auprès de leurs égales, capables d'avoir un effet d'entraînement, ou bien resteront-elles indéfiniment des exceptions, même positives ?.. jeunes hommes.. s'approchent de l'âge où ils seront.. investis d'autorité.. familiale, sociale, communautaire et politique.. Pourront-ils se comporter en citoyens informés et responsables, et œuvrer pour la promotion des droits de la personne, y compris en termes.. d'égalité des relations entre les hommes et les femmes.. , en acceptant le renforcement des capacités et des pouvoirs des femmes (empowerment), et participer à la.. lutte contre les discriminations basées sur le genre,.. dont relève la pratique de l'excision ?..

    Original link path: /problematique.htm
    Open archive

  • Title: Islamic Women and Religious Oppression
    Descriptive info: Women and Religious Oppression.. By Azam Kamguian.. It is a sad and painful fact that on International Women s Day in the year 2000 we still have to talk about the religious oppression of women.. Nonetheless, the reality is that millions of women are suffering and being oppressed under religious laws and Islamic governments in many different parts of the world.. The past twenty years have been some of the darkest in women s lives.. With the anti-secularist backlash, the rise of political Islam, and efforts over the past two decades to impose religion on the people, thousands have been executed - decapitated or stoned to death - and medieval laws to suppress women have been revived.. Islam is the ideology in power in Iran, Afghanistan and the Sudan.. In other countries such as Algeria, Palestine and even Egypt we are faced with powerful Islamic movements in opposition.. In all of these, society has suffered serious setbacks in civil rights in general, and women s rights in particular.. Yet many voices seek to justify Islam: western academics, the mainstream western media, so-called moderate Muslims and some Eastern intellectuals all try to counter people s reasonable loathing for Islam and for Islamic movements.. They tell us that what we are seeing is not the real Islam; they divide Islam into good and bad, moderate and fundamentalist.. But I shall show that what is happening to women under Islamic rule is in accordance with Islamic orthodoxy, an orthodoxy which systematically oppresses and dehumanises women.. I will also touch on other religions, but my main focus will be on Islam.. According to Islam: Women belong to men.. In all of the world s major religions, women are deemed to be inferior to men.. Women are men s belongings and women can have no authority over men.. According to the Bible:.. Men are superior to women, Jesus is superior to men and God is above all.. Women should worship all of them.. (Corinthians 14: 34, 35).. According to the Koran:.. Men have authority over women, for that God has preferred in bounty one of them over another, and for that they have expended of their property.. Righteous women are therefore obedient and those you fear may be rebellious, admonish them to their couches, and beat them.. (The Koran, Women, verse 38).. According to the Old Testament and in Judaism, men in their daily prayer thank God for not creating them women.. The Old Testament states: Women are for taking care of our children and protecting us from sin.. That a woman counts as only half a man in legal and financial matters is specified with great precision in the Koran:.. And call into witness two men; or if two be not men, then one man and two women (Koran, The Cow.. Verse 282) and God charges you concerning your children: to the male the like of the portion of two female (Koran, Women, verse 11).. Islam and the sexual oppression of Women:.. According to the teachings of Hinduism, Buddhism, Judaism, Christianity and Islam, evil exists in women s souls.. Therefore they are dangerous and men should control them.. In Christianity the sexual drive is considered as evil.. Women earn the grace of God by remaining celibate.. St.. Thomas Aquinas, who had a profound effect on Catholic thought, held that sex was always evil.. Martin Luther also despised sex even though he abolished the requirement for celibacy in his reformed church.. For women, lifelong virginity is the most desirable state so that they might devote themselves totally to God.. In Islam women earn God s grace by  ...   though she is not aware of it, this will probably lead him to want her, which may lead to adultery.. For an ardent Muslim man, an unveiled woman is no different from a naked woman.. According to Islam the appearance of unveiled women in public is an attack on the very pillars of Islamic morality.. The need for women to veil themselves from strangers is explicit in the Koran (Sura 24, verse 31).. Hijab symbolises women s inferior position in Islam and their sexual segregation.. Islamic families, not only in Islamic countries but in the heart of Europe too, cover the heads of their little girls and adolescents.. These little girls have not come of age, have no religion, tradition or prejudices.. These girls have not joined any religious sect.. It is an offence to prevent them from enjoying their social and civil rights by covering their heads with veils.. Honour killing and Islam.. The strong need to control women can be traced to a phenomenon older than Islam, the honour ethic.. Male relatives have the duty to protect a female s chastity.. Islamic teaching on the need to control women and to save a woman s virginity overlaps with the honour ethic, strengthening and structuring it.. The failure of women to remain chaste even in the case of rape - is a social catastrophe of the highest order and brings shame on the whole family.. The notion of honour includes alleged or suspected sexual transgression, the desire of women to choose a marriage partner of their own, or to seek divorce.. The honor ethic can license a man to kill a female relative for reasons of dress or for a lifestyle he does not like.. To repair the dishonour, women can be sentenced to death by their male relatives in family courts, as is currently happening in Jordan, Yemen, Saudi Arabia, Kurdistan and other countries as well as some European countries.. Islamic law.. In the Middle East, North Africa and parts of Asia, family law and the penal code is strongly affected by Islam.. Despite modernization and reform, family law and the penal code have remained largely untouched.. Polygamy, men s unconditional right to divorce their wives, the law regarding sex outside of marriage, men s decision making over their wives employment and travel, and a woman s lack of right to custody of her children are among them.. With the rise of Islamic movements over the past two decades, either in opposition or in government, these laws have been reinforced while even more misogynist rules such as ghisas (law of retribution), compulsory hijab and so on, have been introduced and implemented.. According to Islamic law, the legal age for a girl to wed is nine an obvious case of sexual abuse and rape.. In the last twenty years Islamic countries have witnessed an unprecedented increase in misogyny and barbarism the blessings of Islam?.. Fortunately, in Iran, there has been a strong and growing resistance to Islam and the Islamic regime from its very beginning.. Since the mid 1980s, progressive movements have also arisen in Egypt, Pakistan, the Sudan and Jordan, against polygamy, honour killing, divorce law, and the sharia as the basis of family law.. In my view, any struggle against oppression and for women s emancipation will have to tackle the issue of Islam in power and the separation of religion from the state.. This is a prerequisite for women s liberation from religious oppression.. Only a strong modernist, secularist and egalitarian social movement will be able to rid the Middle East, North Africa and Central Asia of Islamic control..

    Original link path: /oppression.htm
    Open archive

  • Title: Woman as Seen in Islam.
    Descriptive info: Women as Seen in Islam.. By Omid Zareian.. There are many theories, which attempt to explain the subordinate position of women throughout history and in the age of Capitalism.. The subordination of women in Islam and in Iran exemplifies the inequality of women and how it is deeply rooted in the philosophy of Islam.. In conjunction with this, there is a strong resistance of women under oppression of Islam.. Inequality and subordination of women is the most basic pillar of Islam.. Islam is special because most of the issues related to the rights and position of women are legislated by the Koran and by a later addition embodied in the Hadith (a record of actions and sayings of prophet).. The Koran is also the most important source for the Islamic canon law.. It has many verses, which not only perpetuate the subordination of women but also claim that subordination is by God's design.. For instance, the Koran said, "men are in charge of women, because Allah (God) has made one of them to excel the other, and because they spend their property" [Koran Nesa Verse#2].. Imam' Ali (in Islam there is one prophet and twelve Imams and Ali is the first Imam in Shi'i) has characterised women as having three deficiencies; deficiency in religion due to menstruation, deficiency in share of her heritage due to her share being equal to one half of the share of male family members, and deficiency of intellect, inferred from the fact that two female witness were considered equal to one male" [Brill EJ, Tathi A, (eds.. ).. Women and the Family in Iran.. 1995].. According to Islam and its philosophy, women are a manifestation of evil as Adam was kicked out of Eden because of Eve's evil soul.. Women are dangers based on their sexuality and they must be controlled.. It is the women who must dress properly (covering themselves with the veil, the hijab), to avoid titillating a man's sexual lust and the madness which leads to promiscuity of intercourse.. One contemporary Islamic Ayatollah states that it is harram (sin) for a woman to leave the home without a reason because when a woman is prevented from going outside the home, society is protected form immorality [Ibid].. And if a woman is disobedient to her master, the Koran has special rules which, " as far those (women) whom you fear disobedience, admonish them and send them to beds apart and beat them.. Then if they obey you no future action.. " [Koran.. Bagara Verse#228].. For women, lifelong virginity was the most desirable state so that they might devote themselves totally to God..  ...   has been stoned to death.. Kheirollah Javanmard, Ali Mokhtarpour, Pa Danesh, Massumeh Einy and Marziyeh Falah were stoned in public in Khazar rviz Hassanzadeh and Fataneh Abad, near the Caspian Sea, after a court found them guilty of adultery and prostitution [Salam newspaper.. 2000].. This follows the stoning of a 20-year-old woman, back in August, in the Western town of Bukan, after she was convicted of similar charges.. In that incident, reported by Kayhan newspaper, the woman survived after she was mistakenly assumed to be dead and left at a morgue.. "In the punishment of a stoning to death, the stones should not be too large so that the person dies on being hit by one or two of them; they should not be so small either that they could not be defined as stones" [Law of Hodoud and Qesas.. Article 119.. Majlis (parliament).. 1999].. This demonstrates the cruelty and the other articles of the Hodoud and Qesas law, shocks any concerned human being.. The other current laws contribute to the broad system of discrimination against women in Iran.. Iran's parliament voted to amend a law that prohibits women from studying abroad without the permission of a male guardian [Law passed in Majlis (parliament), January 7, 2001].. But this reformist move was overturned a few days later by the twelve-member Guardian Council, religious scholars and lawyers loyal to Supreme Leader Ali Khamenei [Kayhan newspaper January 2001].. The continued resistance against these laws is punished by the government in the form of torture and death.. For more than 20 years, the Islamic regime has tried to implement religion into all of society, but there has been a strong resistance against Islam and the Islamic regimes right from the beginning, and movements have also been rising in Egypt, Pakistan, and many Islamic regimes in the Middle East against all forms of Islamic codes and laws.. "Religious suffering is, at one and the same time, the expression of real suffering and a protest against real suffering.. Religion is the sigh of the oppressed creature, the heart of a heartless world, and the soul of soulless conditions.. It is the opium of the people" [Tucker Robert C (ed.. ) The Marx-Engels Reader.. W.. W.. Norton Company Inc.. New York.. 1972].. Religion is a manifestation of an upside-down world; that is, the alienation of human beings finds itself in an illusion not within true reality.. The emancipation from religion, and the emancipation of women, is possible through social movements, resistance against oppression, and ultimately through radical social changes within the society.. When the society is in complete freedom, the status of women is higher..

    Original link path: /womanasseen.htm
    Open archive

  • Title: Woman Pushing the Boundaries and woman rights
    Descriptive info: The following is Soraya Shahabi s speech on women s right at IWP Rally.. Rally was held in Ottawa, Canada on March 10th.. The theme of IWD this year is Women pushing the boundaries and celebrating women s achievements.. Let me share with you one of the most recent achievement of women s struggle for freedom in Iran.. I am not talking about raising the rate and the number of women in Parliament or any increase of women in high positions in Iran,.. I am not talking about getting some funds or resources for women in Iran,.. I am not talking about the minimal changes that for ages we used to struggle hard for a better life for women.. I am talking about a tremendous change in women s lives in Iran.. That is going to happen soon and I am here today to get support the women s liberation movement in Iran.. Women in Iran are fighting a whole systemic anti women regime.. Women in Iran are not only pushing they are over stepping the boundaries.. They will demolish and overthrow the whole system that fails to recognize women as equal citizens with equal rights.. Something good is happening to women in Iran.. Women in Iran are going to cross all boundaries, all anti women laws, compulsory veiling and gender apartheid.. 8 years ago I wrote an article named what is happening to women in Iran.. I am going to read a part of its foreword.. It says:.. If you are travelling to Iran cut your hair short and hide the hump of your breasts to conceal your being a woman.. If you are not a woman, be grateful for your accident at birth, even though for men as well life is less than bearable in a society where half of the population is in bondage.. Bear in mind that you re heading for a country in which the system of sexual apartheid reigns.. In the eyes of Islamic Republic a woman is politically suspect simply because of her sex.. Unless she is controlled, she can turn into a social criminal.. She is capable of calling in question the entire political system of the Islamic Republic by slightly pushing back her veil, by a friendly greeting with a male colleague, or by sitting in the bus seats allocated to men.. In this geography reigns the regime of the enslavement of women, where being a woman is itself a crime.. The law and the government of the Islamic Republic accuses the women of being the source of corruption and the agent of leading men astray.. For this crime she is controlled and punished from early childhood to the moment of death.. If you are traveling to Iran conceal all signs of femininity.. Not because you would be forced to hide them anyway, but to avoid living a woman s life under the reign of Islam even for a short period of time.. Here is a chance denied some 40 million girls to adult women who have been living under sexual apartheid for the last 23 years.. Compulsory veil and the disenfranchment of women in Iran have for 23 years been inscribed on this country s national flag.. Did you know  ...   seventeen year old girl (Bahareh Woujdani) was murdered by a pasdarad (Islamic police) while she was talking in a public phone booth, because of her improper Islamic dress code.. 1994 (Roya Ansarie), 24 year old woman, had acid thrown in her face by agents of the Pasdaran (Islamic police) during a campaign against veiling in Isfahan.. She lost her sight.. And since Islamic Republic has enforced a systematic harassment of women and implementation of sexual apartheid, many, many women were stoned to death because of having voluntary sexual relationship.. And after two decades of terror and brutality, still in the west world, cultural relativists say that it is their religion and must be respected.. This should be consider as a big shame.. Cultural relativism serves these crimes.. It legitimizes and maintains savagery.. *.. Those were just a few aspects of the world women in Iran live in.. It is now twenty-three years since the Islamic Republic has enforced a misogynist system based on organised violence and complete disregard of their rights in Iran.. Sexual apartheid and compulsory veiling (Hejab) are brutally imposed by the state on women and girls.. Compulsory veiling is one of the founding pillars of the Islamic Republic of Iran.. Hejab is not a kind of clothing that some one chooses to wear.. It is a symbol of women and girl s slavery and rightlessness and it is a serious injustice to their free participation in social, economic and political domains.. Its enforcement has been one of the regime s dilemmas.. I said before that after 23years of the tragedy of women s lives in Iran, something good is going to happen.. What is that?.. After 23 years, the resistance and struggle of the women s liberation movement foiled the initial plans of the Islamic Republic to confine and conceal women and girls.. Hejab has become a serious issue for the Islamic Republic.. There exists a massive social movement of resistance against the compulsory veiling, which the authorities themselves have been forced to admit.. The struggle against compulsory hejab and women s defiance of reactionary laws and regulation has been an important aspect of the struggle against the Islamic Republic, particularly in recent years.. Millions of women in Iran are crossing the boundaries every day by pulling their compulsory veils back and by breaking Islamic laws and regulations.. This ongoing and daily struggle is the government s big political crisis.. This defiance is going to overthrow the whole system of gender apartheid in Iran.. The most recent news from Iran says: hundreds of women in Iran could celebrate March 8th , they shouted Neither Veil no smacking and more than 50 women in the front line of the demonstration took their veil off for an hour and some burned their veils.. Women of Iran in their fight need support.. This is why today I am here.. I am here to show my solidarity and ask for support.. I do not wear compulsory hejab, which I had to when I was in Iran to survive.. But today for supporting women in Iran I wear it and I throw it away.. Long live International Women s Day.. Long live Equality of women and men, Long live Equality of all people..

    Original link path: /boundaries.htm
    Open archive


  • Archived pages: 5