www.archive-org-2012.com » ORG » N » NONALADROGUE

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 25 . Archive date: 2012-12.

  • Title: Non à la drogue, Oui à la vie. L'association de prévention contre les drogues et la toxicomanie.
    Descriptive info: .. L'association Non à la drogue, Oui à la vie a fait publier des livrets d'information sur les plus connues d'entre elles.. Dans ce châpitre, retrouvez et parcourez ces livrets pour obtenir des réponses concrètes à vos questions.. L association gagne du terrain en France grâce à ses actions de prévention et d information.. Créée depuis1991 à l initiative de l acteur Xavier Deluc, cette campagne antidrogue fournit aux parents, aux éducateurs et aux jeunes eux-mêmes l arme la plus puissante : la connaissance.. Bienvenue sur le site de Non ï la drogue, Oui ï la vie.. Les news.. Accident à Étagnac.. Une habitante de Pleuville, Sylvie Vouzelaud, 56 ans, a été grièvement blessée hier matin dans une collision entre un poids lourd et sa voiture, une petite Citroën AX, à Étagnac sur la RD 948 qui relie Niort à Limoges.. Accueil.. Les vidéeos.. Conférences débats.. Le blog de l'association.. Témoignages vidéo.. Contacter l'association.. Infos légales.. En savoir +.. Le gâteau au cannabis a coûté la vie.. Un jeune homme de 26 ans va être jugé en février pour homicides involontaires pour avoir fait un space cake à l origine du décès d un couple de sans-abri.. Accident mortel.. Mardi, le conducteur responsable du décès de l un de ses passagers à Mesland a été condamné par le tribunal correctionnel de Blois.. Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par.. Contact.. Mr GALIBERT Robert.. 576, Chemin du charel.. 13400 AUBAGNE.. Tél.. 06.. 20.. 51.. 17.. 57.. Libellé.. La fondation.. Pour un monde sans drogue.. s'attaque à la drogue.. dans le monde entier.. Selon la MILDT, 5 millions de français ont déjà fait l expérience du cannabis, 1,2 million en consomment régulièrement et plus de 500 000 en sont dépendants.. La consommation de cocaïne augmente, tout comme celle des drogues synthétiques telle l ecstasy.. D autres études suggèrent que si un jeune parvenait à l âge de 21 ans sans avoir pris de drogue, il est vraisemblable qu il n en prendra jamais.. On peut éviter la drogue en contactant les jeunes très tôt et en leur donnant les informations qu ils doivent connaître, de façon à ce qu ils ne s engagent pas ou ne se laissent pas entraîner sur la voie de la drogue.. Snaw ball.. Chichon..  ...   Par contre, essayez-donc de décider que demain vous serez diabétique ou, si vous l êtes, essayez de décider que demain vous ne le serez plus !!! De nombreux toxicomanes ont arrêté les drogues sans changer de cerveau, simplement parce qu ils l ont décidé !.. Lire la suite.. Home.. Qui sommes nous ?.. L\x27association ';;return true;" onblur="window.. status='';" onfocus="window.. status='Qui sommes nous ? > L\x27association ';">L'association.. Les drogues.. Les drogues';;return true;" onblur="window.. status='Les drogues > Les drogues';">Les drogues.. Le Cannabis';;return true;" onblur="window.. status='Les drogues > Le Cannabis';">Le Cannabis.. L\x27ecstasy';;return true;" onblur="window.. status='Les drogues > L\x27ecstasy';">L'ecstasy.. L\x27héroine';;return true;" onblur="window.. status='Les drogues > L\x27héroine';">L'héroine.. Cocaïne et crack';;return true;" onblur="window.. status='Les drogues > Cocaïne et crack';">Cocaïne et crack.. Drogue et enfant';;return true;" onblur="window.. status='Les drogues > Drogue et enfant';">Drogue et enfant.. Poèmes sur la drogue';;return true;" onblur="window.. status='Les drogues > Poèmes sur la drogue';">Poèmes sur la drogue.. Nos actions.. Nos actions';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > Nos actions';">Nos actions.. - Angers';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Angers';">- Angers.. - Arcachon';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Arcachon';">- Arcachon.. - Avignon';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Avignon';">- Avignon.. - Bayonne';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Bayonne';">- Bayonne.. - Bordeaux';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Bordeaux';">- Bordeaux.. - Clermont Ferrand';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Clermont Ferrand';">- Clermont Ferrand.. - Lacanau-Océan';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Lacanau-Océan';">- Lacanau-Océan.. - Lyon';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Lyon';">- Lyon.. - Marseille';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Marseille';">- Marseille.. - Montpellier';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Montpellier';">- Montpellier.. - Nice';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Nice';">- Nice.. - Paris 12ème';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Paris 12ème';">- Paris 12ème.. - Paris 17 ème';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Paris 17 ème';">- Paris 17 ème.. - Sarcelle';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Sarcelle';">- Sarcelle.. - St Etienne';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - St Etienne';">- St Etienne.. - Toulouse';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Toulouse';">- Toulouse.. - Vannes';;return true;" onblur="window.. status='Nos actions > - Vannes';">- Vannes.. Témoignages.. Au sujet de.. ';;return true;" onblur="window.. status='Témoignages > Au sujet de.. ';">Au sujet de.. Proposer un témoignage';;return true;" onblur="window.. status='Témoignages > Proposer un témoignage';">Proposer un témoignage.. Agir.. Dico.. Drogues.. Liens.. Adhérer.. Télechargez les livrets..

    Original link path: /
    Open archive

  • Title: Non à la drogue, Oui à la vie. L'association de prévention contre les drogues et la toxicomanie.
    Original link path: /FR/index.php
    (No additional info available in detailed archive for this subpage)

  • Title: L'association - Qui sommes nous ?
    Descriptive info: L'association.. Un large soutien.. Les municipalités.. Résultats.. Les drogues propres.. Les politiques.. Les politiques - Echec.. La Méthadone.. L association.. Non à la drogue, Oui à la vie ,.. gagne du terrain en France grâce à ses actions de prévention et d information.. Au cours de ces dernières années, les bénévoles de l'association.. Non à la drogue, Oui à la vie.. ont distribué des millions de brochures d information, unissant leurs efforts à ceux d autres associations concernées par le problème de la drogue et ses effets désastreux sur notre jeunesse.. Une série de dix brochures a été publiée pour informer le public des véritables dangers des drogues:.. Drogue : la vérité sur la drogue.. Ecstasy, la vérité sur l'ecstasy.. Héroine : la vérité sur l'héroine.. Cocaïne : la vérité sur la cocaine.. Haschich : la vérité sur le joint.. Crack : la vérité sur le crack.. Antidouleurs : la vérité sur les anti-douleurs.. Cocaïne des enfants : la vérité sur la ritalise.. LSD : la vérité sur le LSD.. CRISTAL METH : la vérité sur la cristal METH.. Les Psychotropes.. Les drogues par inhalation.. La vérité sur l'acool.. Chaque semaine, ils tiennent des stands d information dans différentes villes comme Paris, Lyon, Marseille, Aix-en-Provence, Avignon, Nice, Cannes, mais aussi Bordeaux, Toulouse, Clermont-Ferrand, St Etienne, ou encore Angers, Nantes, Le Mans.. Lors de ces manifestations, ils invitent la population à s engager à mener une vie sans drogue et à signer un engagement moral.. En échange, chaque personne se voit décerner et remettre le titre d Ambassadeur pour une France sans drogue.. A ce jour, des dizaines de milliers de personnes ont fait le choix de ne jamais prendre de drogue.. La valeur de ces publications se voit facilement dans les zones où elles sont distribuées et on constate que de plus en plus d associations locales, d organismes publics ou de personnes à titre individuel en réclament davantage.. Pour répondre à la demande sans cesse croissante, ces brochures sont mises à la disposition du public dans les associations de jeunes, les centres d information sur la toxicomanie et les institutions de réhabilitation qui manquent cruellement d informations de ce type et ne peuvent donc remplir de manière efficace leur mission de prévention de la toxicomanie.. Depuis la création de cette association, les commerçants ont souhaité participer activement à cette campagne de prévention antidrogue.. Encore aujourd hui, il n est pas rare de rencontrer dans les grandes villes comme Paris, Lyon, Marseille des commerçants qui apposent les affiches Non à la drogue, Oui à la vie sur leur vitrine et distribuent les brochures de prévention à leur clientèle depuis une dizaine d années.. Pour ces commerçants, il est évident que la mise à disposition de ces brochures dans leur commerce a permis à des milliers de jeunes de ne jamais essayer de fumer du cannabis, mais aussi à des milliers d autres d arrêter, malgré la banalisation encouragée par l ancien gouvernement.. Un commerçant de Marseille a déclaré :.. grâce à cette action de prévention, mon fils a refusé de toucher à la drogue et en plus, il éduque ses copains pour qu ils ne tombent pas dans ce piège infernal.. Les médecins généralistes, de plus en plus souvent questionnés sur le problème de la consommation de drogue par leurs patients, pour la plupart, des mères de famille, sont tout aussi désemparés.. C est pourquoi depuis quelques années, tout comme les commerçants, ils mettent dans leur salle d attente à disposition de leurs patients, des présentoirs avec les différentes brochures de prévention.. En région parisienne, une mère de famille a ainsi appelé le standard de l association Non à la drogue, Oui à la vie de son portable alors qu elle attendait dans la salle d attente de son médecin de famille et a pu obtenir des réponses qui l ont aidée à affronter plus sereinement le problème de toxicomanie de son jeune fils.. Les gérants de discothèques ont eux aussi souhaité agir.. Sensibles à ce fléau et déjà actifs pour des campagnes telles que Boire ou conduire, il faut choisir , ils sont confrontés au problème de la drogue à l intérieur de leur établissement et souhaitent faire des actions de prévention et de mise en garde.. Ainsi le patron d une discothèque explique que depuis quelques mois, il remet à ses clients les brochures de prévention de l association Non à la drogue, Oui à la vie à l entrée du club :.. Dans l ensemble les jeunes apprécient cette action et sont très intéressés.. De plus, cela fait reculer les dealers qui comprennent que dans ce club il y a une volonté de combattre la drogue et que le patron ne fermera pas les yeux.. Parmi les supporters de cette campagne, on trouve également des responsables municipaux et des représentants des forces de l ordre qui, eux-mêmes témoins des dégâts causés par la drogue dans leurs communautés, utilisent les brochures de prévention Non à la drogue, Oui à la vie pour leur propre présentation à des parents ou des groupes de jeunes.. Les officiers de police confrontés chaque jour à la toxicomanie n ont pas les ressources pour consacrer les efforts nécessaires à l information du public et aux programmes de prévention.. C est pourquoi dans certaines régions de France, ils utilisent eux-mêmes ces brochures.. Des résultats à la maison et dans les rues.. Le meilleur indicateur de l efficacité de cette campagne reste le résultat immédiat et les changements qui se produisent au niveau d une personne et de sa famille.. À Marseille, plusieurs jeunes ont déclaré, lors d actions de terrain, notamment dans les quartiers Nord, qu après la lecture de la brochure Drogue : La vérité sur le joint, ils avaient décidé d arrêter de prendre du cannabis et avaient réussi.. Dans le Nord de la France, une mère désespérée qui venait d apprendre que son fils de 11 ans fumait régulièrement à l école, non seulement des cigarettes mais surtout du cannabis, a téléphoné à l association.. Elle en avait tout d abord parlé à son médecin et avait été effondrée par sa réponse : il lui avait proposé de traiter son fils avec une drogue de substitution.. Un membre de l association la rassura et lui envoya immédiatement la brochure.. Drogue et enfants.. qu elle put alors utiliser.. En parlant avec son fils la vérité éclata rapidement : il avait fumé son premier joint en cachette avec son père et avait promis de ne pas en parler à sa mère.. À la suite de cela, elle put aider son fils à arrêter de fumer des joints et cette mère maintenant informée fut en mesure d aider une autre maman  ...   des risques est menée au détriment de la prévention, de l information et de la véritable réhabilitation.. Les brochures actuelles de prévention ressemblent à un catalogue de conseils pour se droguer proprement.. La politique de réduction des risques est peut-être née d un concept raisonnable visant à réduire la délinquance et à sauver des vies, mais elle montre aujourd hui ses limites, en particulier en ce qui concerne l utilisation de produits de substitution comme la méthadone.. La méthadone est censée limiter les ravages causés par l héroïne, mais les études ont montré qu en fait elle prolonge et renforce la dépendance à la drogue.. Les toxicomanes à la méthadone prennent différentes drogues, y compris les anti-rétrovirus HIV, pour ajuster la force de leur dosage de méthadone.. Certains utilisateurs, qui n ont pas de problème de HIV, ont choisi les drogues anti-virales comme moyen de rendre plus puissante leur prescription de méthadone.. Aux États-Unis, la méthadone a été en 2001 à l origine de 10 725 overdoses.. Il existe déjà des cliniques psychiatriques qui font la promotion d une autre drogue, le naltrex-one en cas de dépendance à l héroïne et à la méthadone.. La drogue est l élément le plus destructeur de notre culture actuelle.. Dissuadez les gens de prendre de la drogue.. L échec de la politique drogue contre drogue.. Les tenants d une politique palliative n ont pas hésité à condamner la tolérance zéro en matière de stupéfiants ou la guerre anti-drogue.. Pourtant, la réduction des risques est un échec : la drogue prend au piège de plus en plus de jeunes qui commencent de plus en plus tôt, met fin à plus de vies et alimente chaque année plus de délinquance.. Le Dr Hovnanian, président du Comité national d information sur la drogue, appelle dans la revue de l association à une politique à l unisson des attentes des parents et des électeurs et à la mise en place d une prévention de proximité dans les établissements scolaires, dans le cadre d un travail sérieux avec les associations agissant sur le terrain.. Une véritable prévention, menée sur 10 ans, peut faire régresser de 50 % le nombre des usagers de drogues chez les jeunes , explique-t-il.. Le député J.. -P.. Gorges, pour sa part, expose sans détours son point de vue :.. La lutte contre la toxicomanie s inscrit dans une démarche globale.. [.. ].. Une politique, digne de ce nom dans ce domaine, ne pourra réussir que si une véritable prévention est mise en uvre.. Celle qui, dès l école, grâce à la mobilisation du corps enseignant, fera passer des valeurs, explicitera sans arrière-pensée la réalité de la drogue.. Le gouvernement a récemment lancé une série de mesures destinées à mieux informer les jeunes à l école.. Il s agit peut-être de la première étape d une politique qui doit se poursuivre d année en année, jusqu à la fin de l épidémie de drogue grâce à l information, formant ainsi des adultes libres de drogue.. Alors que 77 % des parents(1) considèrent la drogue comme un problème majeur pour leurs enfants, il ne fait aucun doute que cette politique ferait l objet d un large soutien populaire.. (1) Source :.. l Observatoire de la Fédération des parents de l école publique.. Août 2002.. LA MÉTHADONE : une drogue légale.. Les traitements de substitution n ont été développés à grande échelle en France qu à partir de 1995 et toutes les études réalisées se plaignent d un recul encore insuffisant pour juger des résultats de cette politique.. Des leçons pourraient pourtant être tirées des expériences menées depuis bien plus longtemps dans d autres pays comme la Suède ou l Espagne, dont on connaît la spectaculaire volte-face après l échec total des programmes drogue contre drogue.. Quant à l exemple américain, un article publié dans le New York Times le 9 février dernier en dresse un bilan désastreux.. Utilisée comme anti-douleur depuis la Seconde Guerre mondiale, puis largement prescrite comme produit de substitution pour traiter les toxicomanes à l héroïne, la méthadone a été en 2001 à l origine de 10 725 overdoses aux États-Unis.. Selon le New York Times, la forte augmentation de la consommation de méthadone serait liée à plusieurs facteurs dont l abus croissant d héroïne et d OxyContin, un puissant analgésique prescrit sur ordonnance et provoquant une dépendance immédiate.. Des représentants des services de santé et des officiers de police rapportent qu un certain nombre de toxicomanes accros à ces produits se rabattent sur la méthadone lorsqu ils ne peuvent pas se procurer les autres drogues.. Parallèlement, la méthadone est devenue de plus en plus facile à obtenir : les médecins la prescrivent pour soulager les douleurs chroniques et, par ailleurs, d innombrables centres de traitement à la méthadone se sont ouverts pour soigner le nombre croissant d héroïnomanes.. Les autorités américaines dénoncent surtout la méthadone liquide utilisée dans les centres de désintoxication et écoulée généralement par les patients de ces centres.. Bon nombre de cliniques suivent les directives fédérales préconisant de rendre plus accessibles les traitements à la méthadone.. En conséquence, elles ont cessé d exiger que leurs patients prennent l intégralité de leur dose quotidienne à la clinique et les autorisent une fois par semaine au moins à emporter chez eux des doses de méthadone.. D après les experts, l effet narcotique retard de la méthadone et le fait qu on ne se sente pas défoncé en la prenant sont autant d éléments qui rendent la méthadone extrêmement dangereuse.. Le Dr Burton, spécialiste de la médecine d urgence dans le Maine, explique : Ils la mélangent à une bière ou à d autres drogues.. Ils la consomment en pensant que c est comme n importe quelle drogue et qu ils auront un flash.. Mais en réalité, ils peuvent en mourir ou du moins tomber dans un profond coma.. Combien de morts faudra-t-il pour que les pays européens réexaminent leur politique de traitement des toxicomanes ? La méthadone, loin d aider les toxicomanes à décrocher , ne fait que substituer une dépendance à une autre et se révèle tout aussi mortelle que les drogues qu elle était censée remplacer.. Les programmes de réhabilitation qui ne font appel à aucune drogue de substitution sont les seuls à se révéler véritablement efficaces et devraient donc être soutenus et encouragés par les pouvoirs publics (visiter le site.. www.. narconon.. ch.. ).. Sans oublier que la réponse au problème de la drogue passe obligatoirement par la mise en place d une véritable politique de prévention.. Celui qui aura recours à un poison pour penser ne pourra bientôt plus penser sans poison.. Charles Baudelaire.. Mr GALIBERT Robert.. 576, Chemin du charel.. 13400 AUBAGNE..

    Original link path: /FR/P_Who.php
    Open archive
  •  

  • Title: Les drogues, Quelles drogues ?
    Descriptive info: Drogues ! Quelles drogues ?.. On se pose beaucoup de questions sur le sujet des drogues.. De nombreuses réponses nous sont fournies qui se contredisent les unes avec les autres :.. dures.. , drogues.. douces.. ?.. inoffensives.. et drogues.. mortelles.. Drogues.. chimiques.. naturelles.. L'association.. a fait publier des livrets d'information sur les plus connues d'entre elles.. Sous le nom familier de joint se cache une cigarette pas comme les autres.. Le cannabis suscite les avis les plus contradictoires.. Pour certains, il s'agirait d'une.. drogue douce.. , moins dangereuse que la cigarette et que l'alcool.. Une chose est sûre : les faits relatifs au cannabis méritent d'être davantage connus.. Cocaïne.. Télécharger le livret (format.. pdf).. Aujourd hui, l ecstasy captive certains jeunes comme la lumière attire les papillons.. Normal, on lui prête des super-pouvoirs ( pilule d amour ).. En guise d information, on entend souvent : l ecsta n est pas si dangereux.. Toujours le même vieux refrain.. Sauf que, depuis 1987 déjà, des adolescents en meurent.. L'héroïne (comme les autres drogues) fait mal, brise des c urs et des vies.. Tout le monde le sait.. Alors pourquoi tant de (très) jeunes se laissent-ils avoir ?.. La cocaïne est une des drogues les plus dangereuses que connaisse l'homme.. Elle suscite une très  ...   la rue considérant qu'ils n'amènent pas de dépendance.. Mais est-ce vraiment le cas ?.. La réponse est : NON.. La rétaline est considérée comme un stimulant du système nerveux.. Pourtant, même le fabriquant, dans la notice d'utilisation admet que personne ne connaît vraiment les effets secondaires sur le corps humain.. procure des sensations intenses et des distorsions des perceptions, et entraîne le désespoir.. Il est généralement impossible de mettre fin àde mauvais trips qui peuveny durer jusqu'à 12 heures.. C'est un produit chimique dangereux et puissant, et comme pour toutes les drogues,.. C'est un poison qui agit tout d'abord comme un stimulant, puis commence systématiquement à détruire le corps.. Le mauvais usage des médicaments psychotropes peut être encore plus dangereux que celui des drogues fabriquées illégalement.. La consomation illégale de psychotropes est en pourcentage la plus grande cause de décès du fait d'overdose.. L'utilisation de drogues par inhalation peut endommager le coeur, les reins, le cerveau, le foie, la moelle epinière et les autres organes.. Les drogues par inhalation peuvent entraîner une dépendance physique et psychologique.. Lalcool afecte le mental, il s'agit d'une drogue qui réduite l'aptitude d'une personne à penser de manière rationnelle et modifie son jugement.. En France, l'alcool est responsable de 55,9 % des décès lors d'accidents de la route..

    Original link path: /FR/P_Drogue.php
    Open archive

  • Title: Tout ce que vous devez savoir sur le cannabis, l'herbe, l'huile de cannabis et le joint
    Descriptive info: Cannabis - Informations.. Innofensif ?.. Effets psychologiques.. Naturel ?.. Point de départ ?.. Quelques faits.. Joint - Alcool.. D'où vient-il ?.. On extrait le cannabis d'une plante: le cannabis sativa ou chanvre indien.. Pendant longtemps, cette plante poussait surtout en Asie et en Amérique du Sud.. Depuis quelques années, l'Amérique du Nord, la Hollande, la Suisse et d'autres pays en cultivent et en exportent aussi.. Les effets du cannabis proviennent avant tout du.. Delta 9 tétrahydrocannabinol.. (THC).. Le cannabis actuel contient beaucoup plus de THC qu'il y a 20 ans.. Un taux élevé de THC peut avoir des effets très puissants sur notre organisme.. Il met aussi en danger notre santé d'esprit Les résidus de THC s'accumulent dans les tissus graisseux du corps.. De là, ils risquent de provoquer des flash-back (réactivation de la substance avec effets psychiques, même sans consommation récente).. Ces résidus emmagasinés peuvent donc continuer à causer des effets indésirables et des accidents (qui ne figurent pas dans les statistiques.. ) De plus, le THC agit sur le cerveau, le foie, les poumons, la rate, etc.. L'herbe (marijuana).. Source :.. L'herbe (la forme la plus courante de cannabis) provient des feuilles et des fleurs de la plante séchée.. Aspect :.. Elle ressemble aux herbes aromatiques de cuisine.. De couleur marron verdâtre, elle dégage une odeur végétale agréable.. Consommation :.. Se fume telle quelle ou mélangée à du tabac sous forme de cigarettes roulées à la main (appelées joints , cônes ou pétards ).. Certains utilisent des pipes appelées shilom afin de rafraîchir la fumée (ce qui augmente les effets du THC et peut provoquer des hallucinations et affecter les facultés mentales).. Autre dénomination :.. Chanvre, marie-Jeanne, kif, ganja, gazon, zonga, foin, pot, etc.. La résine (haschich).. Source :.. Sève comprimée, tirée des feuilles et de la tige du cannabis.. Tablettes, bâtonnets, barrettes ou boulettes.. Sa couleur va du marron pâle et doré à presque noir.. La résine est parfois dure et friable comme du charbon.. Elle peut aussi être molle et élastique comme de la réglisse.. Se fume comme l'herbe.. H, hasch.. shit, kif, afghan, etc.. L'huile.. Résine dissoute puis évaporée.. S'achète en général en fiole de verre.. Sa couleur varie du vert au noir.. Elle dégage une forte odeur de végétaux en décomposition.. On chauffe la fiole pour que l'huile devienne plus liquide.. Puis on en mélange quelques gouttes au tabac.. Diesel.. Marijuana.. Vraiment ?.. Les gens qui veulent libéraliser le cannabis disent que les dangers de cette substance ne sont pas prouvés.. Ils espèrent ainsi qu'on en déduise que le H est inoffensif.. Pourtant l'attitude scientifique internationale peut se résumer comme suit:.. 1.. les dégâts possibles liés à la consommation du cannabis sont, sans exception, effrayants,.. 2.. en cas de consommation régulière, les effets psychologiques et physiques sont graves, voire irréparables.. Il est donc insensé de prétendre que.. si ce n'est pas prouvé, ça n'est pas dangereux.. L'exemple du tabac l'illustre bien.. Il a fallu cinquante ans et des milliers de recherches scientifiques pour déterminer sa nocivité.. Alors seulement on a pu établir la relation directe entre la fumée du tabac et le cancer, les problèmes cardiaques et d'autres maladies.. Mais avant qu'on aboutisse à ces conclusions, est-ce que le tabac était moins dangereux ? Pourtant, durant toutes ces années de recherches, on glorifiait la cigarette.. Et 60 millions de personnes sont mortes des effets de la fumée dans les pays industrialisés.. On veut nous faire croire que le cannabis est inofensif ?.. Il faut alors ignorer les leçons de l'histoire et négliger les caractéristiques chimiques de ce produit.. Les consommateurs de H et les gens favorables aux drogues avancent des arguments qui les arrangent.. C'est normal.. Mais cela n'annule pas pour autant les dangers du cannabis que constatent 99 % des experts internationaux.. Cannabis et cerveau.. Le cannabis agit fortement sur le cerveau.. Il y provoque des réactions chimiques incontrôlées.. Des tests cliniques ont été effectués en donnant du cannabis à des singes Rhésus.. Ils ont révélé des lésions très importantes dans toutes les parties du cerveau.. On ne peut pas toujours transposer sur l'homme les études conduites sur les animaux.. Mais souvenons-nous qu'on a trouvé de nombreux remèdes en transposant les maladies humaines sur les bêtes.. Cela fait partie des procédures courantes de la médecine actuelle.. Cannabis et défauts génétiques.. Le cannabis est l'une des rares drogues qui, lors de consommation régulière, perturbe la division des cellules et endommage les chromosomes.. Le cannabis et le système immunitaire.. Le système immunitaire est une sorte d'armée.. Elle lutte contre les corps étrangers (maladies, virus, bactéries, cellules cancéreuses, etc.. ) qui pénètrent dans notre organisme.. Normalement, ce système de défense peut disposer de milliers de soldats (en divisant très vite des cellules) pour encercler et détruire un virus par exemple.. La présence continue de THC dans le corps diminue la capacité de division des cellules.. Aussi, au lieu de disposer de 1000 soldats, le système immunitaire doit se contenter de 500.. Voilà pourquoi les consommateurs chroniques de cannabis sont en général plus souvent malades que les non-consommateurs.. S'ils arrêtent de fumer des joints, leurs handicaps disparaissent.. Telle est l'observation des ex-consommateurs.. Pour quelques effets sympathiques.. Pour quelques effets sympathiques (détente, trouver tout hilarant, oser faire certaines choses, etc.. ), beaucoup de défauts :.. Diminution de la motivation (en particulier chez les consommateurs réguliers).. Baisse des sentiments, insensibilisation.. Dérèglements de la vie professionnelle, familiale et des rapports sociaux.. Dépendance psychologique (on croit qu'il nous faut un pétard pour pouvoir faire certaines choses).. Anxiété et insomnie (chez les grands fumeurs).. Crises de panique et de paranoïa.. Hallucinations désagréables.. Incapacité de parler et de bouger.. Problèmes d'étude: diminution de la capacité à apprendre, à comprendre et à mémoriser les informations.. Changement de la personnalité et de l'humeur Apathie, somnolence.. Atteinte des nerfs, risques de schizophrénie, de paranoïa et de psychose.. Fausse lucidité de la pensée, destruction de la conscience.. Confusion mentale: perturbation de l'enregistrement des perceptions.. Augmentation du sentiment de déprime et du renfermement sur soi-même si la consommation a lieu pendant un moment de cafard.. Troubles physiques.. Accumulation des toxiques dans les tissus graisseux, le cerveau, les glandes sexuelles.. Diminution de la résistance aux maladies courantes (grippe, bronchite, etc.. ).. Troubles de la croissance.. Augmentation du nombre de cellules anormalement constituées.. Douleurs dans le dos, les jambes, le thorax, le ventre et la tête (pour un fumeur de joint de longue date).. Destruction rapide des fibres des poumons et lésions (blessures) au cerveau (qui pourraient être permanentes).. Cancers possibles de la gorge et des poumons (deux joints équivalent en goudron à 10 cigarettes).. Diminution des hormones sexuelles mâles, production de sperme anormal.. Cycles menstruels sans ovulation.. Comme toutes les drogues, le cannabis est, à la base, un poison (poison : toute substance capable de troubler gravement ou d'interrompre les fonctions d'un organisme).. Du point de vue médical, être drogué, c'est être victime d'un empoisonnement Les poisons endommagent ou détruisent la santé.. Le cannabis n'y échappe pas.. Il agit comme tous les poisons, sauf qu'à la longue, il détruit non seulement le corps mais aussi l'esprit, la personnalité et la motivation.. Le fait que le cannabis soit un produit naturel ne le rend pas inoffensif pour autant D'ailleurs, de nombreuses drogues sont naturelles comme la belladone, le datura et le peyotl.. On extrait la cocaïne des feuilles de l'arbre à coca, buisson sud-américain.. L'opium provient de la sève des graines de pavot.. Ces plantes tuent ou rendent fou.. Un poison est un poison.. Le mot naturel n'est pas toujours une preuve de qualité et d'absence de danger.. Une simple piqûre de guêpe (pourtant naturelle ) suffit à nous en convaincre..  ...   fois plus de devenir cocaïnomane ou héroïnomane qu'un fumeur de cigarettes d'attraper un cancer du poumon.. '.. Une future maman qui consomme du cannabis en fait profiter son bébé :.. retards de croissance (poids de naissance inférieur d'environ 100 g).. diminution de la puissance des pleurs.. altération du sommeil.. augmentation de l'impulsivité.. malformations congénitales possibles.. II n'y a pas d'arguments [.. ] pour un usage élargi du cannabis dans le traitement de la douleur , concluent les auteurs d'un article scientifique paru dans le British médical Journal du 7 juillet 2001.. Cette étude résume l'analyse de 30 ans de presse médicale internationale sur l'usage pharmacologique du cannabis.. La majorité des études relatent des effets secondaires multiples et variés : vertiges, désorientation, perte de mémoire, délire verbal, tout particulièrement aux doses les plus élevées.. Mais même à plus faibles doses, les effets désagréables restent plus importants qu'avec la codéine.. Le cannabis ne tue pas ?.. Les amateurs de H affirment que cette substance ne tue pas.. Dans ce cas, la cigarette non plus ! En effet, les gros fumeurs de cigarette ne meurent pas de surdoses de nicotine.. Ils meurent à cause des dégâts provoqués par leur consommation de longue durée.. Combien de victimes du cannabis se cachent dans les statistiques mondiales des décès dus à des cancers du poumon, des infarctus, des accidents de la route et des suicides? Personne ne le sait.. Le cannabis est une vraie drogue.. A forte dose ou à long terme, toute drogue tue.. Il ne viendrait l'idée à personne de dire qu'une grenade explosive est une arme.. douce.. pour distinguer ses effets des ravages d'une bombe.. La drogue c'est la drogue, la mort c'est la mort.. Nous avons vu les effets physiques, psychiques, sociaux (démotivation, retrait, etc.. ) et les modifications de la personnalité qu'entraîné la consommation de cannabis.. De ce fait, l'appellation de.. est trompeuse.. Mort avec les drogues ou en vie sans les drogues.. Il n'y a pas d'autre choix.. Les drogues volent à la vie tous les sentiments de joie qui font qu'elle vaut la peine d'être vécue.. Ron Hubbard, - philosophe américain, fondateur de Narconon, centre de réhabilitation des toxicomanes.. Le vrai sens des mots.. Les défenseurs du cannabis prétendent que dans certaines civilisations, on consommait cette drogue tous les jours sans problème.. Ils ignorent sans doute le sens de certains mots.. Amok :.. En Malaisie, le cannabis rendait fou les fumeurs.. On appelait leur fureur amok , ce qui veut dire démon du meurtre.. Assassin :.. L'origine du mot assassin vient de l'arabe haschischin.. Cela signifie mangeur de haschisch.. (Les haschischins étaient les membres cruels d'un clan musulman.. Cette drogue volait leur conscience.. Les mangeurs de haschisch pouvaient alors commettre des crimes sans remords.. Gan-Zigun-nu :.. Dans la civilisation assyrienne (4000 ans avant Jésus-Christ), on appelait le cannabis Gan-zigun-nu : la drogue qui emmène l'esprit.. Fumer des joints dewient monotone.. A la longue, cela ne crée plus assez d'effet.. Voilà pourquoi 93 % des héroïnomanes ont commencé par le hasch.. Michel, ex-toxicomane.. Alcool.. Cannabis.. Une seule substance chimique (éthanol).. Les effets de l'éthanol sont connus.. L'alcool est présent dans le corps humain.. Le corps humain élimine l'alcool à raison de 10-15 ml par heure (autrement dit, après deux heures, il ne reste plus rien de l'alcool à 10% contenu dans un verre de vin de 2 dl).. La plupart des gens boivent de petites quantités d'alcool sans chercher à s'enivrer.. L'alcool a certaines vertus médicales.. Quatre cents composants chimiques.. Lorsqu'on les fume, ils se transforment en 2000 autres substances.. Le processus d'élimination en génère encore des centaines d'autres.. La plupart des substances présentes dans un joint n'ont pas fait l'objet d'études.. Le THC est une substance étrangère au corps humain.. Les effets d'un pétard durent entre 4 et 24 heures (la moitié de la durée de vie du THC dans l'organisme varie entre 20 et 35 heures).. Certains résidus s'accumulent dans les tissus graisseux du corps et y restent pendant des mois.. Ils risquent ainsi de se réveiller (flash-back) et d'influencer le consommateur qui se sentira alors drogué.. La plupart des gens consomment du cannabis pour se péter.. Les plus récentes études discréditent les vertus médicales du cannabis.. Cette substance entraîne toujours d'importants effets secondaires.. On ignore à ce jour les conséquences réelles des autres composants chimiques du cannabis sur la santé.. Cette comparaison ne signifie pas que l'alcool est une bonne drogue et le cannabis une mauvaise.. L'alcool tue énormément et doit être consommé avec grande modération.. On observe en revanche qu'en fumant un pétard par jour, le consommateur reste sans cesse sous l'effet des résidus de THC.. Il représente donc un danger pour lui-même comme pour son entourage (au volant ou lorsqu'il manipule un engin dangereux, etc.. ) Une enquête menée en France rapporte que 36% des sujets schizophrènes hospitalisés sont ou ont été dépendants du cannabis , d'après la synthèse de l'expertise collective de l'INSERM publiée le 22.. 11.. 01.. Tentatives de suicide.. Abuseurs de Cannabis - 25,8%.. Population générale - 6,5%.. Quelques ravages à considérer.. Il y a à peine 100 ans, de nombreux pays autorisaient la vente libre de l'opium et de la morphine.. Résultat: catastrophe généralisée.. C'est pourquoi, en 1912,13 nations ont signé la convention antidrogue (touchant surtout l'opium).. En 1925, lors de la Conférence sur l'opium, tous les délégués des pays consommateurs de cannabis ont demandé de considérer le H comme une drogue dangereuse.. Trente-six ans plus tard, les 74 délégués des pays de l'ONU ont renouvelé ce vote.. Ils savaient combien le cannabis est dangereux pour le corps, l'esprit et la société.. La plupart des pays du monde ont signé cet accord sans hésiter.. Bien sûr, quelques gouvernements ont baissé les bras devant la drogue ou en autorisent la possession de petites quantités.. Mais dans l'ensemble, l'attitude internationale face à ce fléau est un non catégorique.. Et pour de bonnes raisons que l'histoire nous enseigne :.. XVe Siècle:.. Le haschisch se consomme librement dans le monde arabe.. La société tolère puis abuse de cette drogue déjà notoire à l'époque.. Il en résulte: chute de toutes les valeurs morales et finalement de l'ordre social.. Cent ans plus tard, on interdisait la consommation du cannabis (ou de ses dérivés) qui avait presque détruit la civilisation.. XVIIIe Siècle:.. Napoléon débarque en Egypte.. Les ravages du cannabis (et de ses dérivés) l'impressionnent beaucoup.. Il en interdit toute consommation à ses soldats, sous peine de 3 mois de prison.. 1822:.. Le Maroc et la Tunisie autorisent la vente d'un mélange de tabac et de haschisch (le kif).. Il s'ensuit une telle déconfiture sociale que ces pays doivent en interdire la vente dans les années 1950.. 1924:.. Le haschisch cause 30 à 60 % des cas de folie en Egypte.. 1975:.. L'Alaska légalise la consommation personnelle de cannabis.. Une étude publiée en 1989 montre que dans cet Etat, 45% des élèves de classe terminale en consomment, soit 3 fois plus que ceux du reste des USA.. La consommation de cocaïne était également montée en flèche! Suite à un vote populaire en 1991, on punit à nouveau la consommation du cannabis.. L'Italie accepte la possession personnelle de petites quantités de substances psychotropes à des fins thérapeutiques jusqu'en 1990.. Comme ailleurs, c'est une catastrophe: le nombre de décès, crimes et toxicomanes explosent pendant cette période.. 1983:.. L'Espagne autorise le libre usage des drogues.. Il s'ensuit une terrible augmentation de la toxicomanie et de la criminalité dans le pays.. Depuis, l'Espagne est revenue sur cette décision.. Interrogez d'anciens toxicomanes.. L'écrasante majorité d'entre eux vous dira : La vente libre du haschisch ou du cannabis est de la folie! On en serait mort..

    Original link path: /FR/P_Drogue_Cannabis.php
    Open archive

  • Title: L'ecstasy
    Descriptive info: Ecstasy, les effets.. C'est quoi au juste ?.. Extase chimique.. Dépendance.. Intox ?.. Qui dis mieux ?.. Un dernier mot.. Ecstasy : Sale coup pour la tête.. LES CONSOMMATEURS D ECSTASY EXPÉRIMENTENT TOUTES sortes d effets secondaires désagréables :.. Grincements de dents (bruxisme).. Angoisses et état confusionnel.. Sensation d être vidé , épuisement.. Maux de tête, de dos, de jambes.. Tension et tremblements des yeux.. Assèchement de la bouche.. Etats dépressifs.. Perte d appétit.. Pupilles dilatées.. Problèmes de concentration.. Chute du moral et de la motivation.. Arrêtons les dégats !.. IL SERAIT TEMPS QU ON LE DISE, AVANT QU ELLE NE FAUCHE d autres vies : l ecstasy tue.. Comme la plupart des autres drogues.. Soit directement, comme l absorption de 1 à 5 comprimés d ecstasy qui a suffi pour provoquer la mort par infarctus (arrêt cardiaque) de 7 Anglais(es) âgés de 16 à 25 ans ;.. Soit indirectement, en conduisant à des drogues plus terribles encore.. Ou en faisant planer , donc rendant sujet aux accidents (comme ces 5 cas de tragédies de la route - parmi lesquels 2 mortels - vraisemblablement dus à des conducteurs sous l effet de l ecstasy).. L ecsta , c est la route directe vers les drogues dures.. On était une bande de 13 copains plutôt sains.. On a commencé avec des pilules d ecstasy et on a tous fini drogués.. 8 ont fait une cure de désintoxication, 3 sont en prison et 2 sont morts.. Pierre, toxicomane.. Dans le passé, les gens sains d esprit savaient que les drogues pouvaient se révéler dangereuses.. Et qu elles menaient souvent à la mort ou à une dégradation terrible.. Mais depuis 1960, les avis ont changé avec les drogues dites récréatives.. Cannabis, LSD et autres drogues ont surgi, avec leurs slogans accrocheurs : soyez cool ! , élargissez votre conscience ! , faites l amour et pas la guerre !.. Dès lors, stars et personnalités en vogue vantèrent le LSD.. Elles espéraient que ce produit miracle allait créer un monde meilleur.. Résultat : solitude, vies brisées, rêves déçus, et milliers de morts.. Ceux qui ont réchappé au pire gardent en eux les traces de cette tromperie : ils subissent parfois des flashes (hallucinations) dus à la drogue, même des années après la dernière prise.. Derrière les belles paroles se cache toujours la même et triste réalité : la drogue fait mal, isole, rend fou ou tue.. Jusqu à preuve du contraire, aucune pastille, aucune seringue n a jamais conduit au paradis.. Ceux qui ont commis l erreur d y croire ont plutôt trouvé l enfer.. Cette publication s adresse donc à toi et tes parents.. A vous qui cherchez à voir clair dans le flou qui enrobe ce sujet.. Notre souhait : vous éviter le piège des drogues, quelles qu elles soient.. Quand la jeunesse a rendez-vous avec la drogue.. SOIRÉE TECHNO ou RAVE PARTY.. Anne compte bien s évader, passer un moment hors de la réalité, loin de ses problèmes.. Elle rêve aussi de danser comme les autres: à toute.. vitesse, sans s arrêter.. Impossible.. Son corps ne tient pas le coup.. Un gars lui dit : Avale une pils (pilule d ecstasy) et tu verras ! Quelques minutes après, la drogue agit : la voilà qui danse, danse, au-delà de ses limites habituelles.. Mais la fête ne dure pas.. Les premières déceptions apparaissent :.. Maux de yête,.. Douleurs dans la mâchoire,.. Sensation de mal-être,.. Confusion.. Anne n y comprend plus rien.. Des milliers de jeunes entre 17 et 18 ans ont commencé comme cela (ainsi que des enfants de 12 ans ).. Pour beaucoup, ces nuits sont celles où tout est possible : vivre autre chose, être quelqu un d autre.. Bref, échapper au monde qui nous entoure et qui ne nous convient pas forcément.. Dans une rave party, j ai vu un gars bourré d ecstasy répéter pendant des heures je suis une orange, ne me pelez pas, je suis une orange, ne me pelez pas.. Un autre se prenait pour une mouche et n arrêtait pas de se taper la tête contre une vitre.. Laurence, toxicomane.. Pas autant d'ecstasy qu'on le dit ?.. En France, on peut raisonnablement estimer que près de 350 000 cachets de drogues synthétiques ont été consommés la nuit de la Saint-Sylvestre.. Les consommateur d ecstasy s adonnent en plus au cannabis, à l héroïne, à la cocaïne, aux amphétamines, etc.. Milieu techno et rave : pas autant d ecstasy qu on le dit ?.. Certains ados affirment qu on surestime la quantité.. d ecstasy consommée dans les lieux de techno et de.. rave.. Ils font partie de ceux (rares) qui savent s en.. passer.. Et pour que leurs parents ne s inquiètent pas trop,.. ils tentent de minimiser l ampleur des dégâts.. Sans quoi, ils n auraient plus l autorisation de participer à ces soirées.. D autre part, de grandes entreprises sponsorisent ces soirées (bonnes affaires obligent ).. Elles doivent donc prétendre qu il ne s y passe rien de bien dangereux.. Nombre de parents se laissent prendre : ces rave parties ne peuvent pas être ce que l on dit puisque telle institution les cautionne.. Mauvais calcul de la part de ces entreprises, pourtant.. Car leur image sera souillée le jour où les parents réaliseront que techno = ecstasy.. Et que c est lors de ces folles nuits que leurs gosses ont mis le doigt dans l engrenage des drogues.. Le mensonge de l'extase chimique.. MÉTHYLÈNEDIOXYMÉTAMPHÉTAMINE, UN AFFREUX NOM pour une affreuse invention.. Ce sont des chimistes allemands qui ont créé ce stimulant et cet hallucinogène.. En 1914, dès les premiers tests de ce produit (utilisé comme coupe-faim ), les mauvaises surprises apparaissent : des effets secondaires néfastes.. A tel point que le fabricant stoppe sa production.. Et range le MDMA aux oubliettes.. Mais dès 1981, des petits malins ramènent le MDMA à la vie.. Bien vite, propulsé par la naissance du mouvement techno, il devient la drogue à la mode.. Une drogue qui agit sur le cerveau et permet - soi-disant - de se dépasser, de ne plus ressentir son corps, de voir le monde autrement.. Ils affirment que ces comprimés amplifient les sensations lorsque l on touche ou caresse.. Que c est la drogue de la  ...   la drogue, ne jamais essayer.. Attention à l'intox !.. LA BONNE image de la drogue vient la plupart du temps des médias.. Lorsque apparaît une nouvelle substance, elle n est jamais bien méchante selon eux.. Puis surgissent les ravages.. Les médias relatent alors quelques-unes de ses nuisances.. Mais le mal est déjà fait : l idée que telle drogue n est rien du tout a déjà pénétré dans la population.. Prenons un exemple typique : le haschisch, considéré comme une drogue inoffensive.. Les expériences démontrent, entre autres, que :.. les perceptions et la vivacité d esprit baissent (au point que les pilotes d avion n arrivent pas à réussir un atterrissage sur un simulateur après avoir fumé un joint contenant 20 mg de THC) ;.. des traces de THC (principe actif du hasch ) restent présentes dans le corps pendant des mois (contrairement à l alcool qui disparaît en 6 heures) ;.. le cannabis et le THC qu il contient modifient le patrimoine génétique de l Homme et nuisent au f tus (effet nocif qui met en danger les générations à venir).. Et la liste ne s arrête - hélas - pas là.. Mais, à part les spécialistes de la question, qui connaît ces faits ? Bien peu de gens.. Pour la majorité, le haschisch n est pas plus dangereux qu une cigarette.. Après l ecstasy, je prenais de l héroïne pour atténuer la descente.. C est comme ça que je suis devenue accro.. Sandrine, toxicomane.. UNE CENTAINE D ÉTUDES ONT DÉJÀ ÉTÉ MENÉES SUR L ECSTASY.. Elles montrent (entre autres) que :.. même l absorption d une demi-pilule d ecstasy peut provoquer des symptômes graves (comme le cas de cette jeune femme de 18 ans que seule une transplantation du foie a permis de sauver) ;.. d autres drogues et produits dangereux (dont même de la mort aux rats ) se trouvent mélangés dans les comprimés;.. des adolescents en meurent (depuis 1987) ; à la suite de surdoses provoquant entre autres des crises cardiaques ;.. l ecstasy peut déclencher des ravages au cerveau, aux reins et au foie, des lésions parfois dangereuses et même durables ;.. cette drogue peut provoquer un effet neurotoxique irréversible sur les neurones, même à faible dose ;.. l ecstasy change la structure des gènes qui composent un être humain et leur fonctionnement.. (En d autres termes, elle modifie les schèmes biochimiques programmés par l ADN).. Que faut-il de plus avant de considérer l ecstasy pour ce qu elle est : une drogue dangereuse ?.. Si tu n as pas le moral, que tu es en bas , l ecsta t enfonce encore plus.. J ai vu des gens assis, effondrés, les yeux fermés, la tête en bas pendant 6 heures.. Et ils croyaient qu ils dansaient comme les autres !.. Diane, toxicomane.. E = Enemi.. L ECSTASY ÉTOUFFE LES SIGNAUX D ALARME émis par le corps.. On risque alors de dépasser.. les limites de notre résistance physique car on se surestime, sans la moindre sensation de fatigue.. Par exemple, on ne ressent pas que notre corps surchauffe (40 ), qu on frise le coup de chaleur.. Les évanouissements deviennent possibles.. Entre autres.. Coma.. Insomnie.. Infarctus cérébral.. Hépatite toxique.. Convulsions.. Insuffisance rénale aiguë.. Hyperthermies.. Hypertension.. Réactions phobiques, paranoïaques.. Hémorragie.. Troubles de la coagulation.. Attaques de panique.. Hallucinations angoissantes.. Collapsus cardio-vasculaire.. Symptômes schizophréniques.. Chutes de pression.. Psychoses.. Choc.. Mort.. Crampes.. Atteintes musculaires.. Toi, le jeune :.. exprime ta liberté et ton indépendance autrement qu en prenant de la drogue.. Dans quelques années, tu auras des enfants que diras-tu si eux aussi se mettent à se droguer (donc à se détruire) ?.. Tu as pleinement le droit d exister, de t amuser, de te changer les idées et de vivre mieux.. Mais la drogue n apporte pas le bonheur.. La vraie joie se cache au fond de toi.. Pars à sa découverte !.. Vous, les parents :.. on tente de nous faire admettre qu une civilisation sans drogue est impossible.. Idée aussi folle que récente.. Agissons pour qu elle disparaisse à jamais.. Sans quoi les drogues (contrairement aux boniments à la mode) conduiront l humanité au cimetière.. Entourons nos enfants, consacrons-leur du temps.. Soyons à l écoute de leurs problèmes, de leurs attentes.. Soutenons leurs efforts.. Encourageons leur bonne volonté, leur déterminisme.. Le jour où ces valeurs retrouveront tout leur sens, la vie sera plus belle pour chacun.. Références :.. Témoignages recueillis auprès de jeunes en cure de désintoxication à NarcononMD.. (Tous les noms ont été changés.. ) Narconon est une marque déposée, détenue par Able International et est utilisée avec sa permission.. Toxicity and deaths from 3, 4-methylendioxymehamphetamine ( Ecstasy ) - J.. A.. Henry, K.. J.. Jeffreys, S.. Dawling - journal Lancet, 1992.. Article Libération du 8/03/97.. Magazine Facts, N 32, 1995.. Magazine Interdépendance, n 24.. Magazine Homo sapiens - Organisation internationale L.. Engelmajer, N 1 juillet-août 1996.. La drogue et l Etat dealer - Jean-Philippe Chenaux, Etudes et Enquêtes N 21, éd.. Centre patronal, Lausanne, 1995.. Le joint, celui par qui tant de scandales arrivent - G.. Claudel, éd.. Vida, Miami, USA.. Droit, drogue, cerveau et liberté du Pr.. Gabriel Nahas, La revue des deux mondes, février 1990.. Gabriel Nahas, cité dans La drogue et l Etat dealer - Jean-Philippe Chenaux (voir supra 6).. Article La drogue à la mode ecstasy est comparable auhaschisch - Urs P.. Gasche, in Schweizer Illustrierte, éd.. Ringier, 15 août 1994.. Dépliant L ecstasy, la MDMA, drogue de l amour sans danger ? Non ! une drogue Galère, une drogue de la mort - Comité national d information sur la Drogue (CNID), Saint-Gratien, France.. Dépêche de l AP du 27.. 6.. 1995 citée dans le livre La drogue en liberté - Un piège mortel - J.. -Ph.. Chenaux, Collection Ecologie humaine, Ed.. François-Xavier de Guibert, Paris, 1996.. 1999, 2003 ASESIF.. Tous droits réservés.. Nous remercions sincèrement la L.. Ron Hubbard Library pour son autorisation à reproduire des extraits des uvres sous copyright de L.. Ron Hubbard.. RON HUBBARD sont des marques de fabrique et des marques de services détenues par le Religious Technology Center et sont utilisées avec sa permission.. La drogue vole à la vie les sensations et les joies qui sont nos seules raisons de vivre.. Extrait du livret Réponses aux drogues..

    Original link path: /FR/P_Drogue_Ecstasy.php
    Open archive

  • Title: L'héroine
    Descriptive info: L'héroine.. Un cadeau empoisonné.. Un cauchemard.. Libéralisation.. Vaincre l'attirance de l'héroine.. Conclusion.. A LA FIN DU XIX SIECLE, des laboratoires pharmaceutiques allemands ont conçu l'héroïne.. On prétendait alors que cette drogue résoudrait (entre autres) la dépendanceà la morphine (elle aussi tirée de l'opium).. Faux espoir.. Rien d'étonnant au vu de ses effets secondaires.. la fleur du pavot.. Produits :.. l'opium (sève), avec lequel on fabrique : la morphine, dont on tire : l'héroïne (ou diacétylmorphine).. Formes :.. poudre fine, plus ou moins granuleuse, de couleur blanche (forme la plus pure), rose, grise, brune ou noire.. Sa teinte varie selon le procédé de fabrication ou les additifs (sucres, caféine, etc.. ).. s'injecte (effet le plus violent et le plus dangereux).. Se fume et depuis peu, se sniffe.. Effets recherchés :.. la première fois : flash , sensation de planer, extraversion (ouverture aux autres, facilité à communiquer), performances sexuelles, etc.. une fois accro : éviter la douleur et le malaise du manque.. Effets secondaires :.. au mieux, toutes sortes de problèmes : dépendance (une des drogues qui crée la dépendance la plus forte) , diminution du système immunitaire (défense du corps), etc.. Au pire : la mort.. L'héro m'a coupé du monde : mes parents m'ont viré.. Mes copains et mes soeurs ne voulaient plus me voir.. J'étais tout seul.. Etienne, toxicomane.. Pourquoi les drogues attirent-elles ?.. Alors pourquoi tant de (très) jeunes se laissent-ils avoir ? Eléments de réponse :.. Le fait d'être dans le coup : on se pète, ou on fume, pour faire comme les copains (raison principale de consommer une drogue).. L'anti-douleur :.. pour éviter la souffrance, physique ou mentale.. Les modèles :.. des stars avouent qu'elles consomment de l'héroïne ; la pub des créateurs de mode encourage le look héroïnomane.. Le remède au pas d'avenir :.. sentiment que ressentent beaucoup d'ados.. La légende :.. on nous fait croire que l'héroïne va augmenter notre créativité, supprimer nos problèmes (complexes), donner un sens à la vie, nous faire planer.. Le défi :.. faire quelque chose d'interdit ou se frotter au danger.. En plus, on entend toutes sortes d'histoires étranges sur les drogues.. On ne sait plus ce qui est vrai ou non.. D'où l'importance de cette brochure.. La vie est belle, malgré les problèmes.. L'héroïne ne résout rien.. Surtout, n'y touche pas.. Nathalie, toxicomane.. Une origine trompeuse.. LE MOT héroïne vient de l'allemand Heroin (nom commercial donné à la fabrication chimique de la morphine).. Du grec heros , qui signifie demi-dieu (moitié dieu ou déesse, moitié mortel).. À ne pas confondre avec la vie douloureuse et courte du demi-dieu consommateur de drogues.. Car les toxicomanes risquent leur vie près de 30 fois plus que le reste de la population.. Les drogués meurent à:.. 5% de suicides.. 15% d'overdose.. 15% d'accidents divers.. 30% de meurtres.. 35% de maladies diverses.. Certains héroïnomanes échappent à la mort.. Mais l'héro abrutit et dégrade plus vite que toute autre drogue tirée de l'opium.. VERS 1850, aux USA, on se drogue à l'opium.. Graves effets nocifs.. Pour y remédier, le monde médical conseille un autre stupéfiant : la morphine.. Aucun danger , disent les spécialistes.. Mais en moins de 20 ans, la morphine cause une plus grande dépendance que l'opium!.. On propose alors de remplacer la morphine par l'héroïne, substitut inoffensif.. Mais 15 ans suffisent pour démontrer que la nouvelle drogue est pire que la précédente Dès 1920, les Etats-Unis (particulièrement touchés) interdisent tous les produits tirés de l'opium.. Vers 1948, apparaît la méthadone.. Ce nouveau médicament est censé annuler la dépendance à l'héroïne.. Mais l'expérience de la police montre que la méthadone n'en libère pas.. (En fait, il est bien plus difficile et plus long de sevrer un méthadonien qu'un héroïnomane ).. Les produits de substitution (autres drogues ou médicaments) ne résolvent pas la toxicomanie.. Il faut remédier à la dépendance et aux effets secondaires, donc : viser l'abstinence (non-consommation).. On ne rigole pas avec la drogue.. CERTAINS prétendent que la drogue n'est pas le problème.. Il suffirait de la consommer de façon responsable.. Mensonge !.. Bien sûr, chacun peut faire ce qu'il veut de son corps et de sa vie.. Mais la drogue rend plus ou moins inconscient et irresponsable (négligences graves, apathie face à tout, etc.. La toxicomanie provoque des accidents (à la maison, au travail, et sur la route).. En effet, les drogues changent les perceptions et le comportement.. Ceci au point que les actions d'un drogué nuisent souvent aux autres (conduire en étant pété , commettre des crimes, etc.. En laissant les autres se droguer, VOUS (ou vos proches) risquez d'être la victime de leurs actes.. Car on ne vit pas seul sur une île déserte.. Les actions ou les non-actions du toxicomane touchent celles et ceux qui l'entourent ou se trouvent sur son chemin.. Même si la vie est parfois difficile, abuser de drogues ne résout rien.. Les stupéfiants masquent la réalité pendant un petit moment.. Mais ils garantissent une chute très douloureuse.. En fait, l'attitude qui conduit à une existence plus heureuse passe par :.. l'abstinence - ne jamais (re)toucher à la drogue.. la reconstruction de l'estime de soi - retrouver sa valeur à ses propres yeux.. le sevrage - aucune consommation de stupéfiant.. Dans ces conditions, on peut échapper à l'enfer de la dope.. Des milliers de gens arrivent ainsi à dire non à la drogue.. C'est seulement ainsi qu'ils peuvent commencer à donner un sens à leur vie.. Les gens croient que l'héro, c'est super, que ça fait avancer.. Mais avec les drogues, tu perds tout : travail, parents, amis, confiance.. Même ton appart.. On ment, on vole par habitude.. On ne respecte plus rien ni personne.. Jean-Pierre, toxicomane.. Un cauchemard nommé Héro.. ATTENTION : une seule dose peut déjà rendre accro (en moyenne, on le devient après 5 à 10 injections).. Voici quelques-uns des effets de l'héro : la phase d'excitation ( rush , flash ou high ) qui ne dure que quelques secondes (c'est ce que le consommateur recherche).. Puis tout un tas de souffrances physiques et mentales, certaines tout de suite, d'autres lorsque la dépendance s'est installée.. En plus de ces maux, on ressent plein de douleurs (car le corps fabrique moins d'hormones apaisantes).. Une fois accro , on ne prend donc plus de l'héroïne pour planer mais juste pour éviter de souffrir.. vomissements.. retard de la vidange gastrique.. problèmes digestifs.. constipation.. dégradation de l'hygiène de la bouche.. inflammation des gencives.. problèmes de voix.. une fois accro , besoin de recommencer.. nombreux boutons sur le visage.. sueurs froides.. nombreuses démangeaisons.. affaiblissement immunitaire.. coma.. problèmes respiratoires, notamment maladie des poumons.. paralysie (parésie).. Baisse des capacités sexuelles.. A long terme : impuissance.. nausées.. perte d'appétit.. femmes : perturbation des règles.. diminution de la vue.. contraction des pupilles (myosis).. incapacité à avoir un orgasme  ...   la consommation.. La récente image mode et branchée de l'héroïne participe à son grand retour actuel.. Ceci en plus du fait que l'héro commence à remplacer la cocaïne (nouvelle approche marketing des dealers ).. Le nombre d'adolescents admis dans les services d'urgence en Amérique, après avoir fumé ou inhalé de l'héroïne, a augmenté de presque 200 % en six ans (1991-1996).. Vaincre l'attirance de la drogue.. Pour se remettre à vivre sans dépendance, le toxicomane doit découvrir en lui ce qui l'a poussé à se droguer.. Il faut l'aider à retrouver sa dignité, sa valeur à ses propres yeux.. Et l'armer pour se débrouiller dans la vie.. Sans cela, toute tentative de cure échouera à plus ou moins court terme.. Proposer des drogues de substitution (médicales)? Cela revient à dire : J'ignore comment vous sauver.. Mais prenez ceci, ça vous soulagera un moment.. L'objectif devrait être l'abstinence, l'indépendance totale face à tout produit stupéfiant.. Et la reconquête de l'estime de soi.. Mais avant cela, voici quelques lignes directrices pour éviter que nos enfants touchent aux drogues :.. Consacrez-vous ensemble à des actions positives et qui leur font plaisir.. Manifestez-leur plein d'affection : montrez que vous les aimez, qu'ils comptent pour vous.. Laissez-les prendre des décisions, augmentez leur pouvoir de choix (autodétermination).. Favorisez la communication entre vous.. Ecoutez-les vraiment.. Laissez-les parler.. Instaurez un climat de confiance.. Montrez le bon exemple.. Comportez-vous et parlez comme vous aimeriez qu'ils le fassent (pas de fais ce que je dis, mais pas ce que je fais ! ).. Laissez vos enfants apprendre par leurs erreurs.. Permettez-leur de découvrir ce qu'ils auraient dû faire pour agir de manière juste.. Bon à savoir.. Les enfants qui ont appris à connaître à la maison les dangers des drogues en consomment moins que les autres.. Parlez-en donc en famille !.. ETRE TOXICOMANE, c'est prendre la route la plus sûre pour s'éloigner du bonheur.. Vous ne souhaiteriez pas à votre pire ennemi de vivre l'enfer quotidien de l'héroïnomane.. Le bon sens et le respect de l'autre exigent que l'on aide les toxicomanes à rompre avec leur dépendance.. Puis à leur faire retrouver une place dans la société.. En tant que parents, nous devons protéger nos enfants de l'héroïne qui détruit la personnalité.. Donnons plus d'amour à nos enfants.. Trouvons le moyen de leur consacrer davantage de temps.. Tâchons de mieux les comprendre, de parler avec eux de leurs problèmes et de leurs désirs.. Ces moyens simples leur permettront d'éviter le piège (heureusement surmontable !) de la drogue.. Réfléchissons au message d'espoir du professeur Bejerot : Le seul facteur irremplaçable dans la chaîne de la drogue est le consommateur.. Alors, brisons cette chaîne ! Faisons tout pour que les enfants d'aujourd'hui et de demain ne touchent jamais à la drogue.. Ne prenez pas de drogues nuisibles.. Les gens qui prennent des drogues ne voient pas toujours le monde tel qu'il est.. Ils ne sont pas vraiment présents.. Ils peuvent vous faire courir de très grands dangers, que ce soit au volant, au hasard d'une rencontre ou même chez vous.. Quand ils sont sous l'effet de drogues, ils croient à tort qu'ils se sentent mieux , qu'ils agissent mieux ou encore que c'est le seul moment où ils sont heureux.. Ce n'est qu'une illusion de plus.. Tôt ou tard, les drogues les détruiront physiquement.. Dissuadez les gens de prendre des drogues.. Lorsqu'ils en prennent, encouragez-les à rechercher le moyen de s'en libérer.. Ron Hubbard, dans Le Chemin du bonheur, code moral apolitique, non religieux, basé exclusivement sur le bon sens.. Témoignages recueillis auprès de jeunes ayant terminé la cure le programme de désintoxication Narconon.. Prénoms fictifs.. Teen Challenge World Wide Network.. A parent's guide on drug abuse.. teenchallenge.. com.. Les adolescents devant les déviances de Pierre G.. Coslin, Ed.. PUF, France, 1996.. U.. Department of justice, Drug Enforcement Administration.. usdoj.. gov/dea/pubs/abuse/4-narc.. htm#HeroinTeen Challenge World Wide Network.. Héroïne - Information sur les drogues et leurs effets sur l'organisme et le psychisme , Ed.. Médecins suisses contre la drogue, Zurich, 1999.. Le cahier pratique du moniteur thérapeutique , Christine Fallet, dans Le moniteur des pharmacies , France, N 2184 du 12.. 10.. 1996 7 Dictionnaire anglais Collins, édition 1979.. Dictionnaire Bordas, édition 1976.. Les toxicomanies de Antoine et Maurice Porot, Coll.. Que sais-je ? Ed.. P.. U.. F.. , France, N 586, 8e édition mise à jour, 1993.. Dangerous Drugs Act, cité par University of Plymouth, Angleterre,.. area51.. upsu.. plym.. ac.. uk/.. The Truth about drugs - The body, mind and you , par Gene Chill John Duff.. Ed.. Bridge Publications Inc.. USA, 1981.. La brochure de sécurité de la police , Ed.. Centre suisse de prévention de la criminalité, 1995.. Dr Michael Smith du Lincoln Detox Program de New York, cité dans Freedom Magazine , USA, octobre 1988.. Essais de prescription médicale de stupéfiants - Rapport final des mandataires de la recherche par Ambros Uchtenhagen, Felix Gutzwiller, Anja Dobler-Mikola.. Institut de Médecine sociale et préventive de l'Université de Zurich, Suisse, juin 1997.. Des voies pour sortir de la toxicomanie, se prémunir efficacement contre le VIH et la drogue , sélection d'exposés du IIe Symposium international contre la drogue en Suisse, 12-13.. 04.. 1997.. SIDA Information Suisse, Médecins suisses contre la drogue.. Petit Larousse de la médecine, Ed.. Larousse, France, 1989.. Vade-mecum clinique de V.. Fattorusso, Ed.. Masson, Suisse, 1967.. Uppers, downers, all arounders, Physical and mental effects of drugs of abuse, by Darryl S.. Inaba William E.. Cohen, Ed.. Cinemed Inc.. - Wec Films, USA, 1990.. L'overdose a bousillé son corps, pas son c ur , article de Jean-Blaise Besençon dans L'Illustré , Suisse, 01.. 09.. 1998.. Page Hot teen topic of the week 17-22 december 1996 du Dr Marla.. Article A death tarnishes fashion's heroin look de Amy M.. Spindler, New York Times, USA, 20 mai 1997.. nytimes.. com/library/style/heroin-fashion.. htm.. l.. Résultats du sondage mandaté par le Centre national sur la dépendance et de l'abus de substances à l'Université de Colombia, USA, septembre 1996, cités par Teen Challenge World Wide Network.. Résumé de l'étude menée sur 9 712 enfants, adolescents et parents aux USA, mandatée par The Partenership for a Drug-Free America paru dans l'article Parents underrate children's exposure to drugs de Ronald J.. Ostrow dans The Los Angeles Times, USA, 13.. The Search Institute's Parenting with a purpose: A positive approach for raising confident Caring youth , publié dans Dateline Dream, Avril/mai 1996, cité par Teen Challenge.. Propos attribués à Nils Bejerot, Professeur de médecine sociale, cités par AnnBritt Grünewald, directrice de prison, Suède, dans Des voies pour sortir de la toxicomanie, se prémunir efficacement contre le VIH et la drogue , sélection d'exposés du IIe Symposium international contre la drogue en Suisse, 12-13.. Narconon est une marque déposée, détenue par Able International et est utilisée avec sa permission..

    Original link path: /FR/P_Drogue_Heroine.php
    Open archive

  • Title: Cocaïne et Crack
    Descriptive info: Cocaïne - Crack.. La différence.. Une brève histoire de son usage.. Ce que l'on ne vous dis pas.. Cocaïne et Crack, Qu'est-ce que c'est ?.. Quant au crack (produit dérivé de la cocaïne), c'est encore pire: il provoque déchéance immédiate et violence.. Aujourd'hui, on rencontre ces produits partout.. Leur commerce rapporte des milliards à certains.. Les consommateurs se recrutent dans tous les milieux.. Parfois, les jeunes y sont initiés à l'école, dès l'âge de huit ans.. La cocaïne a longtemps eu la réputation d'être une drogue de riches.. Mais on en trouve en ce moment pour moins cher qu'un ticket de cinéma.. En plus d'engendrer une forte dépendance, la cocaïne peut provoquer la mort par suite de problèmes respiratoires, d'hémorragie cérébrale ou d'attaque cardiaque.. Lorsqu'une femme qui consomme de la cocaïne ou du crack accouche, son enfant est dépendant de ces produits dès sa naissance.. S'il n'en meurt pas, le bébé souffre de nombreux autres problèmes.. Malgré tous ces risques, l'usage de la cocaïne et du crack continue à se répandre.. Peut-être simplement parce qu'il est si difficile d'arrêter lorsque l'on a fait le premier pas dans ce long et obscur tunnel qui conduit de façon inévitable à la toxicomanie.. Cette publication vous expose les dangers de la cocaïne et du crack.. Lisez-la et donnez-en un exemplaire à vos enfants, amis ou à quiconque serait tenté de goûter à ces redoutables produits.. Car cette poudre blanche ne détruit pas seulement la vie du consommateur mais aussi celle de son entourage.. On extrait la cocaïne de la feuille du cocaïer (arbuste à coca).. Cette préparation a vu le jour aux environs de 1855.. On l'utilisait alors comme antidouleur, puis comme tonique.. Mais bien des gens en consommaient de plus en plus.. C'était le début de la dépendance et des premiers décès.. Aussi, dès 1914, les USA ont interdit cette substance dangereuse.. Les gars, ne touchez pas à la cocaïne.. Cette merde m'a fait faire deux ans de taule.. Et quand j'en suis sorti, c'était si dur que j'ai recommencé à me péter.. Je connais dix filles qui sont devenues putes à cause de la coke.. C'est bien plus fort et plus dégradant qu'on le croit.. On ne se rend pas compte sur le moment à quel point ça détruit.. Michel, ex-toxicomane.. Effets de la cocaïne et du crack.. A court terme : De petites quantités de drogue (jusqu'à 100 mg) rendent le consommateur euphorique, plein d'énergie, bavard et mentalement alerte.. Il est très sensible aux sens de la vue, de l'ouïe et du toucher.. Il peut ressentir durant un moment une diminution du besoin de manger et de dormir.. Mais ces effets ne durent pas: entre 15 et 30 minutes au début, puis entre 5 et 10 minutes au fur et à mesure que se développe la tolérance.. C'est alors que le consommateur augmente la quantité et la fréquence.. Des doses de plusieurs centaines de milligrammes ou plus accentuent l'effet.. Elles provoquent aussi des comportements bizarres, imprévisibles et violents.. Cette drogue peut générer des tremblements, des vertiges, des irritations musculaires et de la paranoïa (maladie de la persécution).. Elle peut agir sur le c ur (attaques cardiaques) et interrompre la respiration.. A long terme : A l'origine, le mot toxicomane est apparu pour décrire les effets secondaires négatifs des consommateurs réguliers de cocaïne.. Un usage quotidien prolongé peut conduire à de l'insomnie chronique (incapacité à dormir), à une perte d'appétit d'où un amaigrissement alarmant, à une impuissance sexuelle (les hommes ont du mal à obtenir et à maintenir une érection).. On devient psychotique et victime d'hallucinations.. La descente de la drogue provoque une profonde dépression qui augmente après chaque prise.. Les cocaïnomanes sont prêts à faire n'importe quoi, y compris tuer, pour se procurer leur dose.. Et s'ils n'y arrivent pas, ils risquent de se suicider.. La coke, ça a l'air de rien, mais fais gaffe.. Tu penses qu'il suffit que tu souffles sur ce petit rail pour qu'il disparaisse, mais c'est un piège.. Et le jour où tu t'en injectes c'est trop tard : le piège se referme sur toi.. Tout d'un coup, tu ressens un manque dingue dans ta tête.. A ce moment là, tu plonges.. Et tu plonges bas.. La coke m'a fusillée.. Sylvie, ex-toxicomane.. Crack - Freebase.. Nom officiel :.. Cocaïne hydrochloride.. Surnom :.. Coke, coco, naphtaline, neige, fée blanche.. La cocaïne est un alcaloïde (alcaloïde: substance organique d'origine végétale, contenant de l'azote) tiré des feuilles séchées du cocaïer (arbuste qui pousse surtout en Bolivie, en Colombie et au Pérou).. Forme :.. Poudre de cristaux blancs qui ressemble à du sel.. Elle est souvent mélangée à toutes sortes de produits: procaïne (anesthésiant local, chimiquement proche de la coke), anesthésiques (antidouleurs), amphétamines (excitants), sucres, farine de maïs, talc.. Se sniffe le plus souvent.. La circulation du sang absorbe la poudre à travers les vaisseaux des narines et atteint tout de.. suite le cerveau.. Se mange parfois.. On mixe la cocaïne avec de la nourriture ou une boisson.. Se frotte.. Certains s'appliquent de la cocaïne sur les gencives ou dans l'anus.. S'injecte.. Parfois mélangée à de l'héroïne (speedball).. Très dangereux car la drogue pénètre plus rapidement.. Grand risque de surdose et de mort.. Se fume ou s'inhale.. Manière très risquée de consommer la cocaïne car l'effet est aussi rapide que par injection et très fort.. Durée des effets :.. On retrouve dans l'urine des traces de substances chimiques propre à la consommation de cocaïne pendant 2 à 4 jours.. En cas de consommation chronique, ils subsistent pendant 3 semaines ou plus.. Crack (parce que ces gros grains craquent comme de la meringue).. Freebase.. Rock, neige.. Crack et freebase (plus rare) sont de la cocaïne traitée ( lavée ).. Le crack est un mélange de cocaïne, de bicarbonate de soude et d'ammoniaque..  ...   date de 1855.. Mais il faut attendre jusqu'en 1880 pour que le.. monde médical en reconnaisse les effets.. A cette époque, le psychologue autrichien Sigmund Freud utilise cette drogue.. Il est le premier à en vanter les vertus toniques.. Selon lui, ce produit peut guérir la dépression et l'impuissance sexuelle, ce qui s'avère complètement faux.. En 1886, John Pemberton augmente encore la popularité de la cocaïne lorsqu'il en fait l'ingrédient principal de sa nouvelle boisson : Coca-Cola.. Les effets euphorisants et énergisants de cette drogue sur les consommateurs placent le Coca-Cola au premier rang des boissons sans alcool au tournant du siècle.. Depuis 1855 jusqu'au début 1900, toutes les classes sociales usent et abusent d'élixir, de toniques et de vins corsés de cocaïne et d'opium.. Des personnalités en vue assurent la publicité de ces élixirs et toniques aux effets miraculeux.. Parmi eux, l'inventeur Thomas Edison et l'actrice Sarah Bernhard.. La drogue devient un pilier de l'industrie du film.. Les messages favorables à la cocaïne qui émanent alors de Hollywood incitent d'ailleurs des millions de gens à en consommer.. L'usage de la cocaïne dans la société augmente.. Ses dangers commencent à apparaître.. En 1905, il est devenu populaire d'en priser (aspirer par le nez).. Moins de cinq ans plus tard, les hôpitaux et la littérature médicale reportent des cas de dommages nasaux dus à cette consommation.. Le problème est alors de plus en plus grave et visible.. La préoccupation est telle que la protestation publique exige l'interdiction sociale de l'usage de la cocaïne.. Face à l'état d'esprit régnant, Pemberton retire en 1903 la cocaïne du Coca-Cola.. En 1912, les USA dénombrent encore 5 ooo morts liées à cette drogue.. Au début, tu penses que la drogue te permet d'exprimer ce que tu as en toi.. Et tout d'un coup tout s inverse : le diable parle à travers ta bouche.. Si un accro à la coke lit ça il pense peut-être que ce que je dis est irréel.. Il ferait bien d'arrêter d'en prendre avant que le piège se referme sur lui.. Priska, ex-toxicomane.. Ce qu'on ne vous dit pas.. De vifs et crédibles encouragement assurent le succès d'une drogue.. Surtout s'ils émanent d'artistes, de scientifiques, de stars ou de personnalités en vue.. Cette publicité donne au produit des vertus et une garantie bienvenues.. Il peut dès lors conquérir les âmes et faire ses ravages.. Ces reconnaissances officielles ont toujours un grand succès.. Elles se répandent loin à la ronde.. Mais, avec le temps, la plupart des supporters avouent s'être trompés.. Sigmund Freud: [la cocaïne] crée une habitude infiniment plus dangereuse pour la santé que la morphine et elle entraîne une détérioration physique et mentale rapide.. (Article Le désir et la peur de la cocaïne, 1887).. William Burroughs: Qu'on renifle la came ou qu'on la fume, qu'on la mange ou qu'on se l'enfonce entre les fesses, le résultat est toujours le même: on devient toxicomane, c'est-à-dire prisonnier.. (Le festin nu).. Charles Baudelaire: Je me jure à moi-même de prendre désormais les règles suivantes pour règles éternelles de ma vie: [.. Hygiène.. Conduite.. Méthode (à la fin des Paradis artificiels par Charles Baudelaire, Ed.. La Guilde du Livre, Lausanne).. Les écrivains Carlos Castaneda, Théophile Gautier, Aldous Huxley, le chanteur Serge Gainsbourg et bien d'autres ont fini par dire que la drogue est nuisible.. Hélas, leurs conclusions n'ont pas eu droit à la même diffusion que leur pub précédente.. Elles sont arrivées trop tard.. La légende avait déjà envahi les esprits.. La drogue faisait son sale boulot.. Et l'on pleurait déjà nos morts.. A la fin, quand je prenais du crack, j'en suis arrivé à ne plus dormir pendant huit jours.. J'avais des hallucinations pendant que je conduisais, j'aurais pu tuer un passant sans m'en rendre compte.. Ma femme était avec moi, mais je croyais qu'elle était mon ancienne copine, et la seconde d'après qu'elle était ma mère.. J'étais dans la confusion la plus totale.. L'abus des drogues provoque des effets terrifiants qui privent d'espoir les toxicomanes.. Cependant, des solutions existent.. Mais il faut comprendre pourquoi le piège des drogues se referme sur certains.. En mai 1969, la crise internationale de la toxicomanie était au plus haut.. L'auteur et humaniste américain Ron Hubbard écrivait alors: Si une personne est déprimée, ou qu'elle souffre, et si elle ne trouve aucun soulagement dans son traitement, elle va finir par découvrir que la drogue fait disparaître ses symptômes.. Dans pratiquement tous les cas de douleur, de malaise ou d'inconfort psychosomatique, la personne a recherché un remède à son mal.. Quand elle constate finalement que seules les drogues la soulagent, elle s'y abandonne pour en devenir dépendante, souvent jusqu'à la toxicomanie.. Les pressions de la vie moderne peuvent être éprouvantes sur le plan émotionnel.. Mais il y a des.. solutions.. Faire de l'exercice, manger sainement sont deux d'entre elles.. Aussi risible que cela puisse paraître, de simples promenades régulières en regardant ce qui nous entoure jusqu'à ce que l'on soit extraverti et détendu peuvent faire des miracles.. Parler des problèmes avec un ami ou le ministre d'une église peut aussi aider.. Et si vous connaissez un prisonnier des drogues, envisagez la solution Narconon.. Ces centres de réhabilitation pour toxicomanes, fondés sur les méthodes de Ron Hubbard, ont un des meilleurs taux de succès des programmes existants.. Souvenez-vous que la véritable solution aux drogues est de ne jamais commencer à en prendre.. Elles ne résolvent rien, surtout pas les problèmes les plus dramatiques : en fin de compte, les drogues s'avèrent pires que ce que l'on tentait de régler avec elles.. Si la drogue t'intéresse, c'est parce que tu as envie d'une autre réalité.. C'est que tu as un problème.. Essaie de le régler sans ça.. Evade-toi autrement.. En fait, tout peut se résoudre, mais pas avec la drogue.. Anne,ex-toxicomane..

    Original link path: /FR/P_Drogue_cocaineCrack.php
    Open archive

  • Title: La drogue et les enfants
    Descriptive info: Resister aux drogues.. Mon enfant se drogue ?.. Oui ? Que faire.. Le cannabis.. L'ecstasy.. L'héroine, le LSD et l'alcool.. Résister à la drogue : ça s'apprend.. Souvent, les jeunes et les adolescents sont initiés aux drogues par des amis ou des gens qu'ils admirent.. À l'adolescence, l'influence des copains est très forte.. Ainsi, pour être dans le coup , pour être cool , ils commettent des actes qu'ils n'auraient pas commis autrement.. Les adultes manquent parfois d'information et ne savent pas quoi faire pour sortir un enfant des drogues ou lui éviter ce piège.. De nombreuses questions se posent alors.. Ce livret y répond.. Il vous dit aussi quoi observer si vous soupçonnez que votre enfant touche à la drogue.. Et que faire si c'est le cas.. ÉCHAPPER à la drogue est juste une question d'attitude.. Un enfant informé, qui comprend réellement les risques de la toxicomanie, saura dire non aux substances illégales.. Bombardés de chansons, d'émissions de télévision, de publicités et de sites Internet qui banalisent la consommation de drogue, les enfants ne comprennent pas toujours les dangers de ces substances.. Ils peuvent s'imaginer qu'il n'y a aucun risque à toucher de temps en temps à la drogue.. Les adultes doivent réaliser que le fléau est là.. Sur le chamin de l'école, à la récréation, dans les soirées.. Il faut parler de la drogue avec les gosses, pour qu'ils ne soient pas tentés.. Ne pas le faire, c'est de l'inconscience.. Pourquoi pas ?.. se disent-ils trop souvent.. Mais les anciens drogués l'affirment : il ne faut pas commencer, même juste pour essayer.. On s'aperçoit rarement que l'on est en train de devenir dépendant, car la consommation régulière de drogue rend de moins en moins conscient.. La plupart des fumeurs de marijuana pensent pouvoir s'arrêter.. Peu le font réellement.. Certaines drogues se consomment deux, cinq, dix fois.. Puis, tout d'un coup, on est dépendant.. Pourtant, on n'a rien vu venir Parfois, un seul essai conduit un jeune en enfer.. Aujourd'hui, il existe une arme efficace pour éviter à nos enfants de tomber dans le piège de la drogue : L'INFORMATION.. Les discours moralisateurs ne servent à rien.. Les générations actuelles doivent apprendre à refuser la drogue, en sachant pourquoi elle est dangereuse.. Leur enseigner cela relève de notre devoir de parent et d'ami.. Avant, en maths, je me démerdais bien.. Maintenant, je mets plus de temps pour trouver la réponse.. La drogue m'a rendu nul.. Y'a plein de trucs dont je n'arrive plus à me rappeler.. Luc, ex-toxicomane.. Comment savoir si un jeune se drogue ?.. Souvent, les jeunes sont initiés à la drogue par des amis ou des connaissances.. Nos enfants risquent de la découvrir sur le chemin de l'école.. Ou lors de boums, ou à la récréation.. S'ils y ont goûté (forcés ou séduits), ils n'oseront peut-être pas l'avouer tout de suite.. Mais certaines manifestations devraient vous mettre la puce à l'oreille :.. Premiers signes sérieux :.. - Changement de comportement ;.. - Yeux : pupilles anormalement dilatées ou rétrécies ;.. - Baisse alarmante et incompréhensible des résultats scolaires ;.. - Absences répétées à l'école ou au travail ;.. - Consommation d'eau excessive la nuit.. Indices clairs (déjà tardifs).. - Négligence soudaine de l'hygiène corporelle et de l'habillement ;.. - Malaises fréquents (vomissements, maux d'estomac) ;.. - Transpiration excessive ;.. - Effondrement face à l'effort ;.. - Absences mentales ( trous de mémoire , blancs ), confusions ;.. - Problèmes de concentration, apathie et indifférence ;.. - Irritabilité et agressivité soudaine.. Bien sûr, un chagrin d'amour, la puberté ou une perturbation affective peuvent aussi engendrer ce genre d'états.. Vous avez donc la responsabilité de découvrir de quoi il s'agit.. En plus des indices précédents, si vous observez un ou plusieurs des symptômes ci-dessous, l'enfant se drogue certainement :.. Signes certains :.. - Besoin d'argent, vente d'objets personnels (walkman, chaîne stéréo, Playstation, montre, etc.. ) ;.. - Vols en magasins ou dans le milieu familial ;.. - Blessures (points) dans le pli du bras trahissant des injections ;.. - Gélules ou sachets remplis de poudre plus ou moins brunâtre ;.. - Comprimés multicolores et inconnus ;.. - Ustensiles typiques : cuillère noircie par la suie, seringue, pipes ou tubes plastiques noircis par la fumée ;.. - Consommation soudaine de citron (utilisé pour diluer l'héroïne).. Gardez l'espoir d'une vie saine.. Même si la situation semble désespérée, il faut garder l'espoir.. Tout toxicomane peut s'en sortir.. Des centaines de milliers d'entre eux l'ont prouvé.. Hélas, trop souvent, certains proposent aux toxicomanes des produits de substitution (méthadone, héroïne sur prescription médicale, etc.. En effet, remplacer une dépendance par une autre ne résout rien.. D'ailleurs, on ne soigne pas un alcoolique en lui donnant un autre verre On le désintoxique et on lui réapprend à vivre sans cette béquille.. Que faire si votre enfant se drogue ?.. Restez calme.. Tout d'abord restez calme.. Inutile de blâmer, d'injurier ou de chasser l'enfant.. Au contraire : vous êtes peut-être la seule personne capable de le sauver.. Ne vous considérez pas non plus comme responsable de son état.. Un jeune est responsable de ses propres actes et c'est la clé qui lui permettra d'arrêter la drogue.. Vous penserez peut-être que vous auriez pu être un meilleur parent, mais la honte et les regrets n'aideront pas votre enfant à s'en sortir.. Il a besoin de votre aide et de votre soutien.. Observez le comportement de votre enfant.. La drogue démotive complètement.. J'étais sportif d'élite, on croyait en moi sur le plan européen.. J'ai tout arrêté à cause de la dope.. À part m'éclater dans des soirées techno, je ne m'intéressais plus à rien.. J'étais devenu hyper sûr de moi et très agressif.. Je ne mangeais et ne dormais presque plus.. Si vous observez ce genre de changements chez votre gamin, aidez-le.. Vite.. Julien, ex-toxicomane.. Pour parvenir vous, ses parents, à sauver votre enfant de la drogue, vous devez adopter une attitude commune.. Travaillez ensemble et vous arriverez à le sortir du piège.. Comprenez ce qui a poussé votre enfant à se droguer Ceux qui commencent à se droguer le font tous pour des raisons différentes.. Les parents doivent être d'accord entre eux.. Découvrir que son enfant se drogue provoque souvent de la tension et des disputes au sein du couple.. Une mère bouleversée peut se laisser émouvoir par son enfant et lui donner par exemple de l'argent pour qu'il s'achète une dose s'il est en manque.. Sous l'effet de la colère, le père peut menacer de serrer la vis et d'employer la force pour le sortir de la drogue.. Aucune de ces solutions n'est bonne.. Faire face à la toxicomanie demande de la compassion et du courage.. Les parents vivent des moments difficiles et traversent souvent des situations douloureuses.. Mais se mentir à soi-même sur la gravité du problème, ou essayer de l'ignorer, ne fait qu'empêcher de le résoudre.. travaillez ensemble et vous arriverez à le sortir du piège.. Offrir des expériences à ses enfants.. Tous les enfants ont besoin de bouger, d'être actif, de participer, de créer.. Prévoyez le plus souvent possible des activités physiques riches d'expérience : moments de plaisir, jeux, sports.. Lorsqu'un jeune éprouve assez de plaisir, il ne songe pas à prendre de la drogue.. Comprenez ce qui a poussé votre enfant à se droguer.. Vous devez connaître quelques-unes des raisons possibles pour lesquelles votre enfant s'adonne aux stupéfiants :.. - Éviter la douleur physique ou morale ;.. - Soulager la douleur ou l'inconfort liés à une maladie physique non diagnostiquée ;.. - Résoudre un mal-être : manque de confiance en soi, échec, déception amoureuse, sentiment de ne rien valoir, de pas d'avenir, etc.. (c'est particulièrement le cas si votre enfant est piégé ou en situation d'échec dans un système scolaire médiocre) ;.. - Faire comme les autres, être dans le coup, imiter des stars et des modèles ;.. - Braver l'interdit et la morale qui paraissent s'opposer à l'épanouissement de l'individu et de son groupe social ;.. - Espérer vainement qu'en planant , tout ira mieux.. Chaque toxicomane a suivi un parcours qui l'a conduit à la drogue pour des raisons personnelles.. L'auteur et humaniste Ron Hubbard a entrepris des recherches sur le problème de la drogue dès 1960, et a développé des solutions pour permettre à quelqu'un de se libérer des effets spirituels et physiques des drogues.. Ron Hubbard explique en ces termes  ...   température du corps peut donc grimper bien au-delà de la normale.. Comme l'ecstasy donne chaud, on a envie de boire trop d'eau et trop vite.. Cela peut faire enfler le cerveau et entraîner la mort (dans les douze heures qui suivent);.. - Hallucinations ;.. - L'ecstasy peut aussi interrompre l'arrivée de sang au cerveau.. Conséquences possibles : paralysie, démence (pertes de mémoire, pensées incohérentes) ou maladie de Parkinson.. Dépendance :.. la descente provoque une gueule de bois bien pire que celle due à l'alcool.. Pour supporter ses effets, les jeunes prennent d'autres stupéfiants comme l'héroïne.. C'est souvent ainsi que le piège se referme.. Motivation :.. recherche d'harmonie, d'excitation, de contact avec les gens, de l'énergie artificielle induite par la drogue, envie de faire comme les autres.. L'héroine : Principe actif :.. diacétylmorphine hydochloride, tirée de l'opium brut extrait du pavot.. - Poudre qui se fume, s'injecte ou se sniffe ;.. - La forme pharmaceutique se présente sous forme de comprimés ou d'ampoules contenant un liquide clair.. c'est la drogue la plus puissante qui soit.. Ses effets calmants insensibilisent l'esprit et le corps et éliminent la douleur.. On se sent euphorique et artificiellement sûr de soi.. - Overdose qui peut entraîner la mort par ralentissement de la respiration aboutissant à un manque d'oxygène ;.. - Vomissement et perte de connaissance : on risque de mourir étouffé par le vomi ;.. - Malnutrition, laisser-aller complet sur le plan de la santé et de l'hygiène (tout ce qui compte, c'est la prochaine dose) ;.. - Délinquance : souvent le vol ou la prostitution sont les seuls moyens de se procurer l'argent nécessaire à l'achat de sa dose, d'autant plus que sa capacité à conserver un emploi diminue.. dépendance très forte, physique et psychologique.. Le corps a besoin d'héroïne pour se sentir normal.. Mentalement, on se sent terrifié sans héroïne.. Les 3 conséquences de la drogue.. Montrez à votre enfant à quoi conduit la drogue :.. 1) la déchéance,.. 2) la prison et.. 3) la mort.. On ne peut pas vivre pleinement et se péter.. Anne, ex-toxicomane.. Le L.. appelé aussi acide.. diéthylamide d'acide lysergique.. avec une boisson (très difficile à détecter), un sucre, sous forme de pilule (plus rarement des micro-pointes, pilules colorées de 2-3 mm de diamètre), ou également sur un buvard d'environ 1 cm de côté.. - Effets :.. Hallucinations qui déforment les couleurs et la vision ;.. Modification de la perception de ce qui nous entoure et de ce que l'on ressent en soi ;.. Sensations déformées, quelquefois excitantes, ou plus souvent cauchemardesques et terrifiantes (mauvais trips ).. - Dangers :.. Les fortes doses risquent de provoquer ces impressions de cauchemars intenses (transformation de la réalité, on croit pouvoir voler, marcher sur l'eau, voire arrêter la circulation) ;.. Le consommateur est convaincu que ses perceptions sont réelles.. Il peut donc avoir un comportement insensé et dangereux pour lui comme pour les autres ;.. - Flash-back :.. des semaines voire des années après avoir consommé du LSD, on peut revivre ces expériences, des trips complets au LSD avec hallucinations.. Il est prouvé que des résidus de drogue comme les cristaux de LSD restent dans le corps.. S'ils sont délogés, et cela peut se produire à n'importe quel moment, ils affectent à nouveau la personne.. - Dépendance :.. le LSD ne provoque pas de dépendance physique.. Mais ses effets mentaux peuvent être très graves, voire irréversibles (risques de dépression, de paranoïa et autres dérèglements susceptibles de conduire en asile psychiatrique).. L'alcool : Principe actif :.. alcool (obtenu par la fermentation de végétaux riches en sucres ou par la distillation).. vin, bière, cidre, boissons apéritives, liqueurs, etc.. Effets :.. - À faible dose : sensation trompeuse de détente, gaîté, oubli des soucis, dus à l'effet légèrement toxique de l'alcool ;.. - À forte dose : ivresse, voire troubles digestifs, nausées et vomissements ;.. - Diminution de la vigilance (accidents de la circulation et du travail) ; o Pertes de contrôle de soi (violence, agressions sexuelles, suicide, homicide), incapacité à se défendre ;.. - Attitude provocatrice (cause d'agressions).. Chacun réagit différemment selon son poids, son état de santé physique et psychique.. L'alcool n'est pas digéré.. Il passe directement du tube digestif dans le sang et atteint en quelques minutes tous les organes.. Il faut environ une heure pour faire baisser le taux d'alcoolémie d'un verre d'alcool.. Associé à des médicaments, même une faible dose peut avoir des conséquences néfastes immédiates.. Dépendance à long terme :.. - Cancers (de la bouche, de la gorge, de l' sophage, etc.. - Maladies du foie (cirrhose) et du pancréas, troubles cardio-vasculaires, maladies du système nerveux et problèmes psychiques (anxiété, dépression, troubles du comportement).. on boit pour oublier ses problèmes ou ses soucis, supporter sa vie, se donner une contenance, décompresser ou s'éclater.. BOUMS : Lieu d'initiation.. Les enfants sont souvent exposés aux drogues durant les boums, particulièrement avec leurs amis.. Assurez-vous que vous savez où vos enfants ont prévu d'aller et soyez vigilants quant aux signes de consommation de drogue.. LA DROGUE DÉTRUIT.. Les rescapés nous le disent.. Trop d'autres hélas n'ont pas réussi à se libérer du piège.. Beaucoup ne sont plus là pour nous en parler.. Un enfant grandit aujourd'hui dans un environnement difficile et parfois dangereux.. La clé de la survie, juste après le fait d'avoir des parents aimants avec qui ils peuvent parler, est l'éducation.. Pourquoi nos enfants échappent-ils aux dangers de la route, aux blessures fatales, aux mauvaises rencontres ? Parce qu'on leur apprend à regarder avant de traverser la rue, à ne pas jouer avec un couteau aiguisé et à ne pas monter en voiture avec un inconnu.. Il en va de même avec un enfant qui connaît les dangers des drogues.. Deux classes d'élèves de 14 ans ont reçu une information relative aux nuisances du tabac, photos de gorges et de poumons cancéreux à l'appui.. Pour une mère, c'est terrible d'admettre que son enfant puisse être tombé dans la drogue.. Si la mienne avait fait semblant de ne rien voir, je ne serais plus là pour en parler.. Un jour elle a remarqué que mes beaux cheveux devenaient moches.. Que je ne lui parlais presque plus.. Que je disais tout va bien , mais qu'une seconde après je me mettais à pleurer.. C'est là qu'elle a compris que je me droguais et m'a sauvée.. Comment ? En me rappelant les buts que je m'étais fixés, en me disant qu'elle souffrait de ma situation et qu'elle m'aimait toujours.. Sonia, ex-toxicomane.. À la fin de l'année scolaire, sur 48 élèves, 5 seulement s'étaient mis à fumer.. Quinze ans plus tard, la majorité d'entre eux ne touche toujours pas à la cigarette.. Méthode démodée? Pas tant que ça.. Montrez aux ados la photo de cette ex-belle blonde au visage ravagé, mendiant dans le métro à côté d'une pancarte portant les mots Fumez du crack et vous finirez comme moi.. Vous verrez que cette image les fera réfléchir.. Dire la vérité sur la drogue porte toujours ses fruits.. Savoir et comprendre font la différence.. Parents et enseignants : à vous de jouer.. Longue et heureuse vie sans drogue à vos enfants et aux générations futures !.. Bibliographie.. Témoignages recueillis auprès de jeunes ayant terminé le programme de désintoxication Narconon.. La peste blanche du XXe siècle - les guerres de la cocaïne, par Gabriel Nahas, Buchet/Chastel, 1992.. Drogues : le dossier vérité, Dr Miriam Stoppard, Editions Hors collection, 1999.. Drogue non merci, collectif du Centre suisse de Prévention de la Criminalité, Neuchâtel, 1999.. Histoire du H, par Gabriel Nahas, Ed.. R.. Laffont.. The Drug Book, derived from the works of L.. Ron Hubbard, Northwest Research, Inc.. 1996.. Uppers, downers, all arounders - Physical and mental effects of drugs of abuse, by Darryl S.. Cinemed, 1990.. D'après les découvertes de Ron Hubbard.. Résultats du sondage mandaté par le Centre national sur la dépendance et de l'abus de substances à l'Université de Columbia, USA, sept.. 1996, cités par Teen Challenge World Wide Network.. 2003 Association Non à la drogue, Oui à la vie.. Nous remercions la L.. Ron Hubbard Library pour la permission de reproduire des sélections des oeuvres de L.. Ron Hubbard protégées par copyright.. Ron Hubbard sont des marques déposées et des marques de service détenues par Religious Technology Center et utilisées avec sa permission.. Narconon est une marque déposée détenue par Able International et utilisée avec sa permission..

    Original link path: /FR/P_Drogue_Enfant.php
    Open archive

  • Title:
    Descriptive info: N'hésitez pas à nous envoyer vos poèmes, nous serions heureux de les diffuser si vous le souhaitez.. Un joint c'est rien (SKHL).. Fruit défendu (Richard R..

    Original link path: /FR/P_Drogue_Poeme.php
    Open archive

  • Title: Agir contre les drogues et la toxicomanie.
    Descriptive info: organise des actions de prévention dans la ville, aussi bien dans des quartiers de renom que dans les zones de prédilection des vendeurs de drogue.. L'information sur les drogues et la toxicomanie permet aux jeunes de prendre du recul par rapport à ceci.. Vous pouvez, vous aussi, si voule désirez vous joindre à  ...   inviter la population à s engager à mener une vie sans drogue et à signer un engagement moral.. Pour connaître les actions en cours, ou à venir dans votre région, cliquez sur le lien correspondant ci-dessous.. Angers.. Avignon.. Bordeaux.. Clermont-Ferrand.. Lyon.. Marseille.. Montpellier.. Nice.. Paris XII.. Paris XVII.. Sarcelles.. St Etienne.. Toulouse.. Vanne..

    Original link path: /FR/P_Action.php
    Open archive



  •  


    Archived pages: 25